Perdre du poids avec le diabète: Qu’est ce qui cause la prise de poids?

Dr Sheri Colberg Ochs PhD

Dr Sheri Colberg Ochs PhD

J’ai récemment été inclue dans une discussion sur un groupe Facebook pour les athlètes atteints de diabète sur la façon dont il peut être difficile de perdre du poids grâce à l’exercice. Bien que je ne prétende pas avoir toutes les réponses sur ce sujet, voici quelques idées sur ce qui peut vous faire prendre du poids ou vous empêcher de perdre du poids avec le diabète, basée sur mes années d’expérience professionnelle et personnelle avec le diabète et la gestion du poids.

L’insuline

Mon ancien étudiant diplômé atteint de diabète de type 1 a opté pour une pompe à insuline et a gagné rapidement environ 4.5 Kg, même si son contrôle de la glycémie ne s’est amélioré que marginalement. Pourquoi est-ce arrivé à lui (et pourquoi tant d’autres utilisateurs d’insuline vivent la même situation)?

En tant qu’hormone anabolique d’origine naturelle, l’insuline favorise l’absorption et le stockage du glucose, des acides aminés, et de la graisse dans les cellules sensibles à l’insuline à travers le corps (principalement les cellules musculaires et adipeuses). Ça n’a aucune importance si elle est libérée naturellement, injectée ou pompée ; tout-insuline et analogues d’insuline ont ces mêmes effets. Adopter une insulinothérapie intensive est associée à un gain de poids de matières grasses (1), pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2. Une partie du gain de poids vient du fait que si vous utilisez l’insuline pour maintenir le contrôle de votre glycémie, vous conservez et stockez toutes les calories que vous mangez au lieu de perdre un peu de glucose dans l’urine (pendant l’hyperglycémie). Malheureusement, cette prise de conscience a conduit certaines personnes à essayer de sauter ou de limiter l’utilisation de l’insuline  pour perdre du poids (2), ce qui est une pratique dangereuse qui peut conduire à la perte de masse musculaire excessive et des conditions de vie en danger, comme l’acidocétose diabétique.

La meilleure façon d’équilibrer votre utilisation de l’insuline et  votre poids corporel, à mon avis, c’est d’être physiquement actif afin de maintenir votre taux d’insuline global à la baisse. Il est plus facile de perdre du poids, aussi, quand vous prenez moins d’insuline.

Contrôler l’état d’inflammation en opérant des changements faciles

Perdre du poids avec le diabète: Qu’est ce qui cause la prise de poids?

Choix alimentaires

Ce que vous choisissez de manger a un impact énorme sur vos besoins en insuline ainsi que le poids de votre corps. Mon étudiant diplômé a trouvé qu’en faisant un dosage fréquent avec sa pompe à insuline, il mangeait plus globalement, juste parce qu’il le pouvait sans avoir à prendre une autre injection avec une aiguille. Tout simplement parce qu’avec l’utilisation d’insuline, il peut être plus facile pour vous de manger des gâteaux et autres aliments formellement «interdits», ce qui ne signifie pas que vous avez besoin de les manger!

Il y a des partisans pour toutes sortes de régimes alimentaires pour les personnes atteintes de diabète, y compris les végétaliens. Personnellement, ce que j’ai trouvé qui fonctionne pour la gestion du poids avec le diabète est une alimentation équilibrée, rien de trop extrême. Les gens ne perdent pas nécessairement de poids lors des régimes faibles en glucides, même si leurs besoins en insuline sont bas, parce que la graisse est tellement dense en calories (à plus de 9 calories / gramme de matière grasse) que les glucides ou les protéines (2 à 4 calories par gramme). Si vous coupez les glucides de votre alimentation, vous devez manger quelque chose à la place. Il est tout simplement trop facile de faire une surdose de calories de graisse sans le savoir, et même lorsque vos muscles deviennent résistants à l’insuline pour une raison quelconque, l’insuline permet toujours de mettre les graisses en dépôts de stockage à travers le corps.

Mon astuce est de ne pas éviter complètement les glucides, mais plutôt de  les choisir à bon escient-de manger des aliments à faible indice glycémique, ou IG. Les glucides qui sont absorbés plus lentement et qui ne causent pas de pics de glycémie que vous devez essayer de faire correspondre avec de fortes doses de l’insuline conduisent souvent à l’hypoglycémie plus tard lorsque les glucides sont partis depuis longtemps et l’insuline traîne encore. Rappelez-vous, la plupart des glucides sont entièrement absorbées dans la première heure ou deux après que vous les mangez, et même l’insuline à action rapide peut persister jusqu’à 8 heures après.

En outre, les besoins en insuline ne sont pas déterminés uniquement par les glucides, comme  prouvé dans une étude en 2013 montrant que manger de la graisse avec le même nombre de glucides augmente les besoins en insuline (3). (Je savais cela par expérience personnelle déjà!) Il ne suffit pas de compter les glucides ; l’idéal c’est d’avoir le bon équilibre et le bon type de glucides, ainsi que les montants totaux de protéines (bon pour prévenir les bas de 3 à 4 heures plus tard) et de graisse (entièrement absorbé5 à 6 heures après, provoquant une résistance à l’insuline).

Traiter les bas

J’ai une fois été contactée par un joueur de handball de l’équipe olympique américaine atteint de diabète de type 1 qui voulait me demander pourquoi elle gagnait du poids de matières grasses tout en faisant toute sa formation. Ma première question était, «Vous traitez beaucoup de bas? » Je savais qu’elle allait répondre oui avant même d’avoir qu’elle n’ait répondu.

Ce phénomène (prise de poids en traitant les bas) n’est pas rare chez les personnes utilisant l’insuline, qu’elles soient actives ou non. Un des plus grands moyens de dissuasion à la perte de poids réussie et la prévention du gain de poids avec le diabète est le traitement de fréquents épisodes d’hypoglycémie avec le glucose, les boissons sucrées, ou de la nourriture. Même si ces calories sont nécessaires pour traiter une condition médicale, ils comptent toujours comme calories dans le corps, et ils peuvent entraîner un gain de poids.

Une façon de réduire les bas est de diminuer votre consommation d’insuline, ce qui peut inclure la diminution –des doses d’insuline prandiale avant l’exercice, – de l’insuline prise pour la nourriture après l’exercice, et les doses d’insuline basale pour empêcher les activités d’hypoglycémie. Il aide également à traiter plus précisément des bas au lieu de les sur-traiter (il est plus difficile de suivre ce conseil lorsque vous avez des bas). Traitez immédiatement les bas d’abord avec le glucose dans la forme de comprimés, gels, ou de bonbons contenant du dextrose -et puis réévaluez plus tard si vous avez besoin d’apport supplémentaire de nourriture (souvent un mélange de glucides, protéines et matières grasses) pour corriger complètement les bas et éviter les plus tard. Bien que souvent présenté comme un traitement de l’hypoglycémie, le jus de fruit contient du fructose (sucre des fruits), qui est plus lentement absorbé que le glucose et peut conduire à un sur-traitement de bas. Ne mangez pas plus calories que d’habitudes pour traiter les bas.

Manque de mouvements physiques

Enfin, et j’aurais dû citer cela en première position, dépenser plus de calories peut aider à prévenir le gain de poids, même si vous prenez de l’insuline. Les adultes atteints de diabète de type 1, ayant un style de vie actif par rapport à une personne sédentaire ont un IMC (indice de masse corporelle) et un  pourcentage de la masse totale et la graisse tronculaire plus faible (5). Plus vous bougez, moins votre corps a besoin d’insuline pour obtenir le même effet hypoglycémiant. Exiger de plus petites doses d’insuline vous permet de traiter les bas avec moins de calories dans l’ensemble, et d’éviter d’avoir autant de bas et d’être hors de votre dosage.

L’exercice physique a-t-il un impact sur votre poids?

Plus vous bougez, moins votre corps a besoin d’insuline pour obtenir le même effet hypoglycémiant.

Pour tous ceux qui sont résistants à l’insuline (la plupart des personnes atteintes de diabète de type 2 et beaucoup de type 1 qui sont inactifs), les besoins en insuline totale seront beaucoup plus élevés. L’insuline injectée ou pompée est généralement absorbée à une vitesse dictée par la dose, ce qui signifie que des doses plus élevées prennent plus de temps pour absorber pleinement et l’insuline traîne plus longtemps. Restez régulièrement actifs, même si cela signifie simplement rester plus debout ou en prenant des mesures pour garder votre dépense calorique élevée et vos besoins en insuline faibles

Références:

(1)  Conway B, Miller RG, Costacou T, Fried L, Kelsey S, Evans RW, and Orchard TJ. Temporal patterns in overweight and obesity in Type 1 diabetes. Diabet Med 27: 398-404, 2010. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20536510)

(2)  Ackard DM, Vik N, Neumark-Sztainer D, Schmitz KH, Hannan P, and Jacobs DR, Jr. Disordered eating and body dissatisfaction in adolescents with type 1 diabetes and a population-based comparison sample: comparative prevalence and clinical implications. Pediatr Diabetes 9: 312-319, 2008. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18466215)

(3)  Wolpert HA, Atakov-Castillo A, Smith SA, and Steil GM. Dietary Fat Acutely Increases Glucose Concentrations and Insulin Requirements in Patients With Type 1 Diabetes: Implications for carbohydrate-based bolus dose calculation and intensive diabetes management. Diabetes care 36: 810-816, 2013. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23193216)

(4)  Brown RJ, Wijewickrama RC, Harlan DM, and Rother KI. Uncoupling intensive insulin therapy from weight gain and hypoglycemia in type 1 diabetes. Diabetes Technol Ther 13: 457-460, 2011. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21355723)

(5)  Brazeau AS, Leroux C, Mircescu H, and Rabasa-Lhoret R. Physical activity level and body composition among adults with type 1 diabetes. Diabet Med 29: e402-408, 2012. doi: 410.1111/j.1464-5491.2012.03757.x. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22817453)

En tant que l’un des principaux experts sur le diabète et l’exercice, je contribue sur le site d’informations web appelé Diabetes Motion (www.diabetesmotion.com), dont la mission est de fournir des conseils pratiques sur la gestion de la glycémie aux personnes qui veulent ou qui ont besoin d’être actives avec le diabète. Visitez mon propre site zeb (www.shericolberg.com) pour plus d’informations utiles liées au sujet.