12 recommandations pour éviter les sensations de ballonnement

12 recommandations pour éviter les sensations de ballonnement

12 recommandations pour éviter les sensations de ballonnement

Les ballonnements ou flatulences sont le résultat d’une production de gaz dans la partie gastro- intestinale. Ces gaz se concentrent ensuite au niveau de l’estomac ou de l’intestin. Ils peuvent être expulsés par la bouche ou par l’anus. Ils peuvent être passager mais chez certains, ils constituent un véritable problème de santé. Qu’en est-il de l’origine de ces gaz ? Comment peut-on les éviter ? Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles nous essaierons de répondre dans l’article d’aujourd’hui.

Origines des ballonnements
Les ballonnements sont le résultat de l’accumulation de gaz au niveau de l’estomac ou de l’intestin. Ils proviennent de la fermentation de matières grasses en décomposition dans l’organisme et ont pour conséquences les pets sonores lorsque les gaz s’échappent. Les ballonnements peuvent être fréquents ou occasionnels. Cela dépend de l’organisme, de l’alimentation et de l’hygiène de vie de chaque individu.
Il faut comprendre que de façon générale lors de la digestion des aliments, ceux-ci se transforment en nutriments et il y a par défaut libération de gaz. Ses gaz sont tout à fait naturels et s’éliminent assez vite. S’ajoute à cela la transformation des aliments riches en azote comme les haricots, les choux, les aliments sucrés et les féculents. Il y a également l’air avalé lorsqu’on mange. Ces causes sont plutôt courantes et les gaz accumulés s’éliminent assez vite. Par ailleurs, certains organismes souffrant de déficit en lactase ont des difficultés à digérer le lactose. Cela entraîne non seulement une quantité importante de gaz mais en plus des diarrhées occasionnelles.
Une des principales causes de flatulences est aussi la constipation. Dans ce cas, l’accumulation de selles dans le gros intestin accentue le processus de fermentation à l’ origine des flatulences. D’autres facteurs comme l’anxiété, le tabagisme, la grossesse, la prise de certains médicaments peuvent également causer des flatulences. Ces derniers durent généralement quelques heures et peuvent entraîner des douleurs abdominales. Une fois les gaz éliminés, les douleurs disparaissent. Lorsque les douleurs sont particulièrement intenses, il se pourrait qu’il y ait alors des complications comme par exemple une aérocolie ou une aérogastrie. Voici quelques conseils qui vous permettront de lutter contre ces flatulences et de les éviter autant que faire se peut.

1- Consommer du charbon
Le charbon est une solution ancestrale pour lutter contre le ballonnement. Il absorbe les gaz intestinaux et freine leur production. En cas de ballonnement intestinal, le médecin peut prescrire un traitement à base de charbon : Eucarbone, Carbactive, Carbophos, Colocarb, Eplénocarbine…des absorbants intestinaux constitués de charbon et d’autres substances peuvent également soulager les ballonnements. On compte dans cette catégorie le carbolevure, le carbosylane, l’anticarbine et le carbosymag.

2- Limiter la consommation de produits laitiers
Comme signalé plus haut, la consommation de produits laitiers favorise considérablement les ballonnements. Chez l’adulte surtout, la digestion du lactose est plus difficile. Pour éviter la fermentation et les gaz qui accompagnent sa décomposition dans l’estomac, il est préférable d’éviter les laitages au lait entier, les fromages blanc gras et les fromages à moisissures. Optez dorénavant pour les produits laitiers écrémés, les fromages à pâtes cuites, et les fromages au lait cru.

3- Limiter la consommation de fructose
Le fructose est naturellement présent dans l’alimentation quotidienne. Il favorise la production d’hydrogène, ce qui implique des gonflements de l’estomac. Les aliments riches en fructose à consommer modérément lorsqu’on est sujets à des ballonnement sont par exemple le miel, la confiture, le caramel liquide, les barres chocolatées, les sirops aux fruits, les raisins secs, la pâte aux fruits. Les fruits quant à eux, ils sont certes riches en fructose mais ils contiennent également des vitamines, des minéraux et des fibres. D’où le conseil de leur consommation.

4- Avoir une alimentation riche en légumineuses
Les légumineuses sont des plantes dont les fruits sont contenus dans une gousse comme les flageolets, les haricots, les lentilles, les petits pois, les pois chiches, le soja ou le tofu. Les plus digestes sont les lentilles. Un bon rythme de consommation voudrait qu’on en prenne une fois par jour, deux à trois cuillerées à soupe au maximum.

5- Boire une infusion après le repas
Pour éviter les sensations de ballonnement, boire une boisson chaude après le repas est recommandé. Cela facilite la digestion et empêche ainsi la fermentation des résidus dans le colon. Certaines plantes sont connues pour leurs vertus intestinales. On a par exemple le thym, la menthe, le fenouil, la camomille, l’anise, la mélisse ou le romarin qui peuvent servir à la préparation d’infusion. Ces plantes ont la faculté d’améliorer le transit intestinal et limiter ainsi les ballonnements.

l ne faut pas hésiter à prendre une bonne infusion de thym après lerepas.

Une infusion après le repas facilite la digestion

6- Éviter les édulcorants et les boissons gazeuses
Les édulcorants (aspartame, polyol, sorbitol…) ne sont pas digérés par l’organisme. Ils se fermentent au niveau des intestins et provoquent ainsi des flatulences. On les retrouve principalement dans les produits allégés comme les yaourts dits sans sucre ou les bonbons sans sucre, les boissons gazeuses ou les produits dits sans sucre en général.
Pour ce qui est des boissons gazeuses, le gaz qu’elles contiennent entraîne une distorsion des parois intestinales et de l’estomac. Ce qui est à l’ origine d’un gonflement apparent. Il est donc conseillé d’éviter au maximum les boissons gazeuses pour éviter les ballonnements et d nombreux autres problèmes de santé.

7- Éviter les chewing-gums
Si vous ne voulez plus des ballonnements, évitez de mâcher des chewing-gums. Non seulement ils contiennent du sorbitol et de l’aspartame (des edulcorants), mais en plus le fait de les mâcher fait qu’on intègre de l’air dans le tube digestif. Or plus on intègre de l’air dans le tube digestif, plus on est sujet à des flatulences. C’est ce qu’on appelle communément l’aérophagie.

8- Utiliser les huiles essentielles
Certaines huiles essentielles sont efficaces contre le ballonnement. Des plantes telles que l’estragon, le basilic, le carvi, la coriandre, la menthe poivrée ont des propriétés antispasmodiques. Certaines favorisent même l’expulsion de gaz. Mélangez une goutte d’huile essentielle d’estragon ou de basilique, une goutte d’huile essentielle de carvi, une goutte de coriandre et une goutte de menthe poivrée que vous ajoutez à une demi cuillère à café d’huile végétale de calophylle. Massez-vous le ventre toutes les trois heures jusqu’à ressentir une amélioration.

9- Prendre le temps de bien mâcher
Il est important de bien mâcher les aliments afin de faciliter le travail de l’estomac. Bien mâcher les aliments permet de réduire aussi les sensations de ballonnement. Il est donc important de prendre le temps de manger chaque repas et de veiller à bien brouiller le bol alimentaire avant de l’envoyer dans le tube digestif. La digestion est ainsi plus facile et le risque de ballonnement est amoindri.

10- Bien définir les trois repas quotidien
Il est recommandé de répartir quotidiennement les trois repas quotidien. Vous pouvez y ajouter deux collations au maximum. Mais il est important d’éviter les repas trop copieux, lourd à digérer qui pourraient demander trop d’effort aux organes digestifs en particulier les femmes enceintes et les personnes âgées qui sont plus susceptibles d’avoir des ballonnements.

11- Consommer une juste quantité de fibres
Les fibres, solubles surtout, ont la réputation de favoriser le transit intestinal, de réduire le risque de ballonnements et de rééquilibrer la flore intestinale. Cependant comme toute chose, son excès dans l’organisme peut nuire a la santé en créant des ballonnements. La quantité recommandée est de 20g par jour. En cas d’excès, elles provoquent une fermentation bactérienne et une production de gaz importante. Lorsqu’elles sont cuites, les fibres sont plus faciles à digérer.

12- Avoir les bons gestes et faire du sport

Il est fortement recommandé de pratiquer des exercices de relaxation tels que le yoga

Pratiquez des activités qui vous détendent tels que le yoga

Pratiquer une activité physique est important pour le maintien de la santé. Parfois le ballonnement est provoqué par les contractions de l’intestin qui sont-elles, dues au stress. Pour éviter d’en arriver là, optez pour des activités qui vous détendent. Le yoga, la gym, des massages, des balades à vélo ou encore des activités plus physiques afin d’évacuer le stress. Toute activité physique touche les muscles abdominaux et permet ainsi une meilleure digestion. Il est fortement recommandé de marcher environ 30 minutes après le repas pour faciliter le transit intestinal.
Il faut rajouter à cela une bonne attitude à table. Entre autre éviter de boire de l’eau pendant les repas car cela accélère la motricité intestinale, s’abstenir de trop parler pendant le repas et éviter de manger trop chaud ou trop froid pour éviter d’ingérer de l’air.

Les aliments à privilégier
Certains aliments sont recommandés pour éviter  les ballonnements, soit parce qu’ils fermentent peu soit parce qu’ils favorisent l’expulsion de gaz. Quelques légumes anti ballonnements sont l’artichaut, le fenouil, le gingembre, l’avocat, l’asperge et la laitue. Dans la catégorie des fruits, nous pouvons compter sur la papaye, l’ananas, les cerises, le raisin, la fraise, la framboise, le kiwi, le melon. Pour ce qui est des féculents, on peut recommander le riz brun, le boulgour, le quinoa, le seigle, le maïs entier et l’épeautre. Les légumineuses quant à elles, sont des plantes dont les fruits sont contenus dans une gousse comme les flageolets, les haricots, les lentilles, les petits pois, les pois chiches, ou encore le soja. Les plus digestes sont les lentilles. Un bon rythme de consommation voudrait qu’on en prenne une fois par jour, deux à trois cuillerées à soupe au maximum.

Les flatulences sont très inconfortables pour ceux qui en souffrent. Pour votre bien-être, nous vous recommandons vivement d’adopter ces quelques bonnes habitudes autant que faire se peut. N’hesitez pas à consulter un professionnel de la santé si le mal devient récurrent.