Pourquoi l’inactivité physique des jeunes est un problème croissant

Combien d’exercices les jeunes font-ils réellement de nos jours? Pas assez!

Dr Sheri Colberg Ochs PhD

Dr Sheri Colberg Ochs PhD

Les adultes n’ont pas été des modèles idéaux, étant donné que le nouveau millénaire a commencé avec une majorité d’adultes en inactivité physique régulière, et un quart d’entre eux ne pratiquant pas du tout de sport en dépit de ses avantages pour la santé largement diffusés. Les adultes peuvent inconsciemment être le problème plus que d’être de mauvais modèles. Par exemple, combien de fois avez-vous inconsciemment attaché votre nourrisson, enfant d’âge préscolaire dans sa poussette, piégeant efficacement votre enfant dans un état sédentaire pour votre propre commodité ou pour gagner du temps?

Cette contrainte physique  causés par des adultes continue généralement au fur et à mesure qu’ils prennent de l’âge. Elle se manifeste chaque fois que vous essayez de contrôler leur comportement en les faisant asseoir, que ce soit à l’école, dans la voiture ou à la maison. En fait, le manque d’activité physique – exercice particulièrement vigoureux – est probablement ce qui  contribue le plus à l’obésité infantile. Combiné avec trop de temps consacré à des comportements sédentaires comme jouer sur un ordinateur et regarder la télévision, le manque d’exercice peut égaler ou dépasser la qualité de l’alimentation en terme de facteur de gain de poids, en particulier chez les adolescents.

Selon les données de 2011 déclarées par la CDC, aux Etats Unis, seulement 29 pour cent de tous les enfants de l’école secondaire  peuvent être classés comme «physiquement actif», ce qui signifie qu’ils ont effectué 60 minutes (ou plus ) d’activité physique modérée ou vigoureuse par jour (comme recommandé) au cours de la semaine précédant l’enquête. Les filles réussissent moins bien, avec seulement 18,5 pour cent contre 38,3 pour cent de garçons. Qui plus est, seulement 14 pour cent des élèves du secondaire avaient pas participé à 60 minutes (ou plus) de tout type d’activité physique tous les jours pendant les 7 jours précédant l’enquête contre 77 pour cent des enfants plus jeunes (neuf à treize ans).

Seulement 31 pour cent des enfants dans les classes de troisième en terminale prennent quotidiennement des cours d’éducation physique à l’école: 41 pour cent d’entre eux sont des élèves de troisième, mais seulement 24 pour cent des élèves de terminale. La suppression des cours d’éducation physique dans de nombreux programmes scolaires pour se concentrer sur l’amélioration des performances des élèves sur les normes de l’apprentissage dans les matières académiques mandatés par le gouvernement passe au pire moment possible – lorsque des calories bon marché et peu nutritifs sont disponibles pour nos jeunes dans des portions de plus en plus nombreuses. Plusieurs écoles offrent maintenant des cours très limitées d’éducation physique (une ou deux fois par semaine plutôt que quotidiennement), ou même pas du tout. La seule lueur d’espoir est que certaines écoles commencent à mettre en œuvre la «nouvelle» éducation physique, qui est, la participation à une grande variété d’activités physiques.

Néanmoins, le niveau global d’inactivité de nos enfants a augmenté de façon spectaculaire, maintenant qu’ils sont non seulement moins actifs à l’école, mais ils ont également remplacé leurs activités de loisir par des activités sédentaires comme surfer sur le Web, jouer à d’autres jeux vidéo sur des ordinateurs et de regarder d’innombrables heures de télévision (avec des centaines de chaînes disponibles). Moins d’enfants, dans l’ensemble, participent à des sports parascolaires et autres activités parascolaires sportives.

Pourquoi l’inactivité physique des jeunes est un problème croissant

Pourquoi l’inactivité physique des jeunes est un problème croissant

Bien qu’il soit préférable d’éviter de s’asseoir, regarder la télévision semble être particulièrement préjudiciable parce que votre dépense calorique est encore plus faible au cours de cette activité que d’autres activités que vous faites étant assis, comme les jeux de société ou de la lecture. De nombreux pédiatres recommandent maintenant que les enfants passent au maximum une à deux heures par jour en utilisant les téléviseurs et les ordinateurs combinés (bien que le temps supplémentaire sur l’ordinateur puisse être autorisé pour les devoirs). Les enfants qui regardent beaucoup la télévision sont également plus susceptibles d’avoir de mauvaises habitudes alimentaires, tels que grignoter des aliments malsains riches en calories, probablement entraînés par les nombreuses publicités de malbouffe ciblant les jeunes. En fait, le nombre d’heures passés devant la télévision pendant l’enfance est directement associé au risque de taux élevé de cholestérol, de diabète, une mauvaise condition physique, le tabagisme et l’obésité à l’âge adulte.

Les dernières recommandations pour les jeunes de tous les âges sont qu’ils doivent participer à au moins 60 minutes d’activité physique quotidiennement. Bien sûr, s’engager plus n’est pas sans avantages supplémentaires, mais seulement jusqu’à un certain point. Les exercices excessifs (tels que quatre-vingt dix minutes ou plus par jour d’exercices modérés ou de haute intensité) doivent être évités par des enfants, en particulier pour éviter des dommages potentiels aux os, aux articulations et aux muscles qui grandissent encore. Même chez les adultes, l’incidence des soi-disant «blessures dues au surmenage», telles que les tendons enflammés (tendinite) et les fractures de stress dans les os, augmentent lorsque plus de 60 à 90 minutes d’exercices durs sont faits tous les jours.

Guide d’activité physique pour les jeunes

Votre enfant ou adolescent (âgés de 6 à 17 ans) devrait faire 60 minutes (1 heure) ou plus d’activité physique quotidienne, comprenant les trois types suivants

Activité aérobie: Cela devrait faire plus de 60 (ou plus) minutes d’activité physique pour votre enfant chaque jour, Vous avez le choix entre la marche rapide, ou des activités de vigoureuse intensité comme la course. Soyez sûr d’inclure des activités aérobies d’intensité vigoureuse au moins 3 jours par semaine.

Renforcement musculaire: Inclure les activités de renforcement musculaire, comme la gymnastique ou les pompes au moins 3 jours par semaine pendant  60 minutes ou plus.

Renforcement des os: Inclure des activités de renforcement des os, telles que la course ou la corde à sauter au moins 3 jours par semaine pendant 60 minutes ou plus.

Encouragez votre enfant à participer à des activités qui sont adaptées à son âge, agréables et offrant une variété!

Si vous avez besoin de plus amples informations sur la gestion ou la prévention du diabète de type 2 chez les jeunes, s’il vous plaît consultez une version mise à jour et agrandie de Diabetes-Free Kids: A Take-Charge Plan for Preventing and Treating Type 2 Diabetes in Youth, qui a été publié en Août 2012 dans deux formats de livres électroniques et imprimés. Plus d’informations sur ce livre et où le commander en ligne  sur mon site Web à www.shericolberg.com.