Tout savoir sur l’ostéoporose

Quelques conseils pour soulager le mal de dos

Tout savoir sur l’ostéoporose

L’ostéoporose n’est pas à proprement parler une maladie. Il s’agit plutôt d’un processus naturel qui intervient au niveau des os à partir d’un certain âge. Dans la plupart des cas, cela se manifeste par une fragilisation des os et un risque de fractures accrues. Dans cet article, nous mettons en lumière un certain nombre de points essentiels au sujet de l’ostéoporose pour vous permettre de la prévenir autant que faire se peut mais surtout de la traiter efficacement.

Facteurs favorisant l’ostéoporose
L’ostéoporose survient à partir d’un certain âge. Généralement elle affecte les seniors à partir de 65 ans. Mais il n’est pas exclu que la fragilisation et la porosité des os interviennent plus tôt. En effet de nombreux facteurs favorisent le mal plus encore lorsque ceux-ci sont cumulés. L’âge est évidemment le premier d’entre eux. Cela dit, il faut remarquer que l’ostéoporose affecte plus de femmes que d’hommes. En effet, les hormones sexuelles dont les estrogènes et les androgènes contribuent au sein de l’organisme au remodelage osseux et à la formation d’os jeunes. Ainsi, la ménopause est l’un des facteurs favorisant l’ostéoporose surtout si elle intervient très tôt. Il est également essentiel de prendre en compte les prédispositions génétiques à l’ostéoporose. Parfois, elle survient suite à un traitement par corticoïdes à doses importantes ou suite à des affections endocriniennes. Côté hygiène de vie, le manque d’activité physique, la consommation excessive d’alcool et de tabac, un minceur excessive ou encore une carence en vitamine D ou en calcium sont autant de facteurs propices à une ostéoporose. Pour la traiter efficacement, il est primordial d’établir un diagnostic à temps.

Diagnostic d’ostéoporose
On ne peut à proprement pas parler de symptômes liés à l’ostéoporose puisqu’elle ne s’accompagne d’aucun signe clinique notable. Toutefois, une personne qui commence à se voûter ou dont la taille diminue avec l’âge pourra être considérée comme présentant des signes d’ostéoporose. Pour établir un diagnostic, la démarche à suivre est de passer le test d’ostéodensiométrie afin d’évaluer la densité minérale osseuse. Cela dit pour en arriver là, il faut évaluer un certain nombre de paramètres car avec l’âge, les facteurs de risque de fracture sont multiples et l’ostéoporose n’est que l’une d’entre elles. Le médecin doit donc effectuer une analyse globale du patient tenant compte de son milieu de vie, ses habitudes et antécédents familiaux avant de choisir de faire le test d’ostéodensiométrie. On peut également diagnostiquer une ostéoporose à la suite d’une fracture survenue à cause de la fragilité osseuse. Les fractures liées à l’ostéoporose de façon générale sont les fractures vertébrales, les fractures du col du fémur et les fractures du poignet. Une fois le diagnostic établi, il est possible de stabiliser la fragilisation des os et même d’améliorer leur état afin de réduire le risque de fracture.

Recommandations d’exercices pour les seniors

L’exercice physique favorise la densification des os et permet de réduire considérablement le risque de fractures.

Quels traitements pour l’ostéoporose ?
Avec l’ostéoporose, plusieurs autres facteurs augmentent le risque de chute et de fracture pour les seniors. On compte notamment, la baisse de l’acuité visuelle, les maladies neuromusculaires et les troubles orthopédiques pour ne citer que ceux là. Il est donc important de prévenir les fractures en traitant les autres facteurs plutôt que de se concentrer uniquement sur un traitement de l’ostéoporose à proprement dire. En marge de cela, il existe des traitements médicamenteux spécifiques qu’un médecin pourra vous prescrire afin de prévenir de façon effective la survenue de fractures. Si la fragilisation des os est due à une carence en vitamine D ou en calcium, la correction de ces déficits est primordiale surtout si l’ostéoporose est détectée avant une fracture.
Pour accompagner le traitement médicamenteux, il est essentiel d’adopter un régime sain et de bonnes habitudes de vie. Cela passe par des activités physiques régulières. Avec l’âge, il n’est évidemment pas question de pratiquer des activités d’intensité soutenue mais en restant sédentaire, vous êtes susceptibles de souffrir de bien de maux. L’exercice physique favorise la densification des os et permet de réduire considérablement le risque de fractures. Un autre aspect est d’observer une alimentation saine riche en fibres. La vitamine D et le calcium peuvent être facilement apportés à l’organisme par le biais d’une alimentation saine. Préférez cela aux solutions médicamenteuses.

La banane un complement agréable pour toute recette santé

il est possible de traiter efficacement l’ostéoporose en adoptant de bonnes habitudes hygiéno-diététiques

Conseils et précautions
Bien qu’il s’agisse d’un phénomène qui intervient de façon presque certaine avec l’âge, il est possible en adoptant de bonnes habitudes de retarder son apparition le plus longtemps possible et de vivre avec un risque minimum de fracture. Pour cela, il est primordial à partir d’un certain âge d’effectuer des consultations gériatriques fréquentes et surtout un bilan de santé régulier. En règle générale, il est recommandé de faire un bilan sanguin tous les 5 ans jusqu’à 50 ans puis tous les 3 ans après 60 ans, tous les deux ans de 60 à 75 ans et tous les ans au-delà. Plus tôt, le diagnostic de l’ostéoporose est effectué, mieux, il est possible d’y faire face efficacement. Par ailleurs, veillez à conserver un indice de masse corporelle (IMC) convenable. La minceur excessive et l’obésité favorisent tous deux l’ostéoporose. Par ailleurs, bien que l’os soit un tissu en constant renouvellement, il faut remarquer que le troisième âge se prépare dès le début. Ainsi, pensez à assurer ce qu’il faut de calcium dès l’enfance et l’adolescence. C’est justement à cette période que la masse osseuse croît avant de se stabiliser à partir de la cinquantaine puis diminuer progressivement. Pour finir, ne négligez pas les règles de bonne hygiène de vie qui impliquent une alimentation saine et équilibrée, des exercices réguliers et la non consommation d’alcool et de tabac autant que faire se peut.
Plus que l’ostéoporose, ce sont les fractures qui en découlent qui représentent un danger pour la santé des seniors. Bien qu’on ne lui connaît pas de symptômes spécifiques, il est possible de retarder l’ostéoporose en adoptant une bonne hygiène de vie. Une fois le diagnostic établi, il est possible de le traiter efficacement en adoptant de bonnes habitudes hygiéno-diététiques et en suivant un traitement médical.