Mille et une raisons d’allaiter votre bébé

Mille et une raisons d'allaiter votre bébé

Mille et une raisons d’allaiter votre bébé

Donner la vie est l’une des expériences les plus gratifiantes pour une femme. En tant que mère, il est primordial de faire les bons choix afin d’assurer à son bébé une bonne santé. A La naissance il est  recommandé de nourrir le bébé au lait maternel. Cependant, pour de nombreuses raisons et idées reçues, certaines femmes hésitent à avoir recours à ce procédé. Pour prendre les meilleures décisions pour vous et votre enfant, vous avez besoin d’information de qualité. Cet article vous présente quelques unes des nombreuses raisons de choisir l’allaitement maternel pour votre enfant.

L’allaitement est une rencontre exceptionnelle entre la mère et l’enfant. C’est avant tout un geste d’amour et de responsabilité mais surtout l’allaitement est bénéfique à la croissance et à la santé du bébé. En effet, le lait maternel est l’aliment naturel des nourrissons. Il contient tout ce dont a besoin le nouveau-né. C’est  un aliment complet dont la composition est extrêmement nutritive et immunise bébé. Une hygiène journalière de la maman suffit à garantir un bon allaitement. Allaiter votre bébé est tout aussi bénéfique pour vous, votre porte-monnaie et votre santé.

Le lait maternel est l’aliment santé par excellence pour le bébé

Le lait maternel est reconnu à travers le monde pour ses qualités immunitaires. Il contient des anticorps qui renforcent le système immunitaire du nourrisson qui est bien faible à la naissance. Le lait maternel contient principalement:

  • du colostrum, liquide jaune et épais, est extrêmement riche en nutriments, vitamines et anticorps à même d’aider le nouveau-né à lutter contre les infections
  • du lactobacillus bifidus qui aide au développement de la flore intestinale et à l’expulsion des premières selles du bébé.  

Cela ne veut pas dire que bébé ne sera jamais malade, mais il le sera sûrement moins souvent et moins longtemps qu’un bébé qui n’est pas allaité.

Le lait maternel est pratique et hygiénique

Le lait maternel est toujours frais et à la bonne température. Avec une consistance idéale, ni trop épais, ni trop fluide, il contient toujours la bonne quantité de nutriments nécessaires au développement de bébé. Par ailleurs, il se produit naturellement ce qui s’avère pratique en toute circonstance principalement  pendant la nuit.

Allaiter vous fait faire des économies

Le lait de substitution serait cinq fois plus cher que l’allaitement maternel. L’allaitement maternel ne coûte rien et est écologique. Bien sûr, on n’allaite pas dans le but d’économiser le coût des préparations lactées, mais on ne peut nier que l’allaitement permet de réaliser des économies substantielles. Par ailleurs il ne provoque ni production de déchets, ni de coût énergétique, le lait maternel passe directement du producteur au consommateur.

L’allaitement maternel favorise l’attachement mère-enfant

Il est reconnu que la mère qui allaite développe une relation d’intimité particulière avec son bébé. En effet, l’allaitement permet à votre bébé d’être rassuré, se sentir aimé et surtout repu. C’est également un moment privilégié que vous partagez avec lui. Il satisfait vos besoins émotionnels de même que ceux de votre enfant. Cela ne veut pas dire que la mère qui n’allaite pas n’aime pas son enfant autant que celle qui l’allaite, mais le contact régulier peau à peau, le corps de la mère qui réagit à chaque tétée, le fait que la mère et l’enfant soient en contact répété conduit à une relation d’affection et de complicité entre les deux.

L’allaitement maternel favorise l’établissement de bonnes habitudes alimentaires

Le goût du lait maternel change  légèrement en fonction de l’alimentation de la maman, ce qui prépare le bébé à apprécier les différentes saveurs des aliments notamment ceux qu’affectionne sa mère. Pour cela, il est important pour une mère qui allaite de manger sainement. Il y va de la bonne santé de son bébé mais également de ses futures habitudes alimentaires. 

Allaiter est un exercice facile

Vous n’avez rien de particulier à faire pour produire du lait. Tout de suite après l’accouchement le processus se met en branle naturellement et dès la première tétée, le corps reçoit le signal de produire du lait. Plus les séances de tétée seront fréquentes, plus le corps fabriquera de lait. On ne peut pas être en rupture de stock quand l’allaitement est régulier. Cela dit, il peut arriver que certaines femmes n’en produisent pas assez ou pas assez vite. Dans ces cas rares, il suffit de demander conseil à son médecin sans compter que l’on retrouve de nombreuses plantes aux propriétés galactagogues (qui favorisent la montée du lait) dans notre alimentation. Il se peut également que les succions du nouveau né provoquent des crevasses au sein. Pour cela il est recommandé de masser les mamelons avec de l’huile d’amande douce dès le neuvième mois de grossesse. Après une tétée prenez soin de rincer les mamelons. Sur conseil d’un dermatologue, vous pouvez également utiliser des compresses hydrogel pour vous soulager. Dans tous les cas n’arrêtez pas l’allaitement car c’est le moyen pour vous de retrouver assez rapidement votre ligne.

Retrouver un poids santé après l’accouchement en allaitant !

L’allaitement facilite chez la mère la perte de poids parce qu’il puise dans les réserves de gras accumulées durant la grossesse. Lorsque vous allaitez, vous devez absorber environ 500 calories de plus par jour, mais le corps brûle 940 calories pour chaque litre de lait qu’il fabrique. La perte de poids, environ un kilo par mois, sera lente, mais continuelle et sans effort apparent. Cela ne signifie pas qu’il faut être sédentaire. Bien au contraire, dans la mesure du possible essayez de faire des activités sportives appropriées pour vous maintenir en bonne santé.

Faites des économies en soins de santé

Les bébés nourris au sein ont moins d’otites, de coliques, de problèmes intestinaux ou respiratoires parce que leur système immunitaire est renforcé. Ces maladies un peu trop courantes chez les nourrissons peuvent augmenter de façon substantielle les charges médicales. L’allaitement permet de réduire les risques d’infections à l’oreille, aux poumons et à l’estomac, la diarrhée, le risque de maladies de l’appareil digestif, comme la maladie de Crohn et la colite, le risque du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) et favorise le bon développement de la mâchoire et de la dentition ainsi que le développement sain du système cérébral. Les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs américains prouvent également que l’allaitement réduit le risque d’obésité de l’enfant à l’adolescence. Mieux encore l’allaitement a un impact positif sur la santé de la mère.

Allaiter votre enfant s’avère bénéfique également pour la santé de la mère 

L’allaitement maternel permet de contrôler l’hémorragie post-partum. Il vous protège contre l’ostéoporose (fragilité des os) à la vieillesse mais surtout il réduit le risque de cancer du sein, de l’endomètre et des ovaires. En effet en réduisant les variations hormonales durant une période relativement longue, l’allaitement minimise le risque de formation des cellules cancéreuses. Par ailleurs, il retarde l’apparition du cycle menstruel en offrant une méthode de contraception naturelle afin d’aider à espacer les naissances. Pour celles qui hésitent à allaiter de peur de voir les seins s’affaisser, il est bon de savoir que le sevrage brusque provoque un relâchement cutané plus important et surtout préjudiciable à l’esthétique des seins.

Recommandations d’usage

  • Pour le bien-être du bébé, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconise l’allaitement pendant une durée de 6 mois. En effet, on estime que l’augmentation mondiale de seulement 8 % de l’allaitement exclusif jusqu’à six mois a permis d’éviter un million de cas de mortalité infantile, de réduire de six cent mille cas les problèmes de la fertilité et d’épargner aux pays des milliards de dollars de lait maternisé inutile.
  • Il faut souligner que l’allaitement ne va pas sans sacrifices. La mère est constamment sollicitée : le lait maternel est si facile à digérer (environ 1h30) que le bébé allaité boira beaucoup plus souvent qu’un bébé qui reçoit des préparations lactées, en moyenne à toutes les deux à trois heures, donc de huit à douze fois par jour.
  • Il revient à chacune de peser les pour et les contre, d’évaluer sa capacité à vivre cette implication sereinement et de décider le temps que l’aventure durera. Si pour toutes sortes de raisons vous n’y arrivez pas et que vous êtes stressée, vous allez transmettre votre nervosité à bébé qui refusera de collaborer.Cependant, soyez assurées que tout le lait maternel que vous donnerez à votre bébé vaut son pesant d’or qu’aucune pilule ni aucun lait commercial ne peuvent procurer.

Prendre soin d’un enfant demande beaucoup d’efforts et de sacrifices. Mais pour un mère, nourrir naturellement son enfant est le plus grand cadeau qu’elle puisse lui faire puisqu’elle l’aide à se forger une bonne santé. Parce que la santé n’a pas de prix, dans la mesure du possible préférez l’allaitement à toutes les autres formes de nutrition pour un bébé. Nous reviendrons très prochainement avec beaucoup de détails sur les plantes qui favorisent la production de lait maternel. Mais en attendant, les avantages de l’allaitement ne manquent pas. N’hésitez pas à compléter la liste en commentaires.