Beauté Santé

Les dangers liés à la dépigmentation artificielle de la peau

Les dangers liés à la dépigmentation artificielle de la peau
Les dangers liés à la dépigmentation artificielle de la peau

L’industrie de la beauté a longtemps défini un modèle de beauté qui s’est pratiquement imposé et qui malheureusement ne correspond pas à toutes les cultures car la diversité humaine est remarquable même à la couleur de la peau. Même si le sujet reste encore très tabou, la coloration de la peau reste une réalité à laquelle les personnes de peau noire se donnent dans le but de se conformer à un stéréotype. Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’adonnent à la dépigmentation artificielle, poursuivant un rêve de se blanchir la peau pour plaire sans faire attention aux dangers qu’une telle pratique pourrait apporter à leur état de santé.

Les formes de dépigmentation

La dépigmentation artificielle de la peau revient à se blanchir la peau avec des produits cosmétiques et chimiques. Le phénomène est très courant chez les personnes de peau noire en particulier en Afrique et constitue un véritable problème de santé publique. 

Auparavant la dépigmentation de la peau se limitait à l’application de crèmes et lotion corporelles sur la peau à une fréquence très régulière. Mais avec le temps, des savons, des injections et des médicaments ont pris la relève, aggravant ainsi les risques de maladie liée à la dépigmentation artificielle. La plupart des études menées sur le phénomène de la dépigmentation artificielle montrent que les produits utilisés sont des médicaments détournés de leur usage en l’occurrence les corticoïdes et l’hydroquinone, des produits très nocifs à la peau. Divers autres produits tels que le carotène, la vitamine C, des acides de fruits et du mercure sont également utilisés selon une  l’étude rapportée par l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA).

Chez les couches sociales les plus défavorisées, la dépigmentation est faite de façon primaire avec l’utilisation notamment d’eau de javel ou de gel inconnu (« lait », « xémé » pour les sénégalaises) dont les teneurs chimiques sont très élevées.

Quels sont les risques liés à la dépigmentation de la peau ?

La dépigmentation de la peau peut être associée à un développement favorable des maladies de la peau. Elle présente des risques dangereux chez ses utilisateurs sur le long comme sur le court terme, et les plus courants sont :

  • La modification de la structure de l’épiderme

La peau est l’enveloppe protectrice de l’ensemble du corps et elle est composée de plusieurs couches qui garantissent son équilibre fonctionnel. La dépigmentation de la peau entraine une modification de la structure cellulaire de la peau, celle-ci s’affine de plus en plus au contact des produits dépigmentant. Ainsi, la peau devient plus fragile et est plus exposée aux risques de maladies épidermiques. Pour aller plus loin, la dépigmentation fragilise aussi les défenses immunitaires du corps, elle est souvent la cause de nombreuses maladies telle que l’hypertension artérielle.

  • Les risques de cancers de la peau

La dépigmentation artificielle entraine aussi d’énormes risques de cancers de la peau. Plusieurs études ont démontré que les produits chimiques utilisés en composition des produits dépigmentants sont nocifs et cancérigènes. Chez les peaux noires, 38% des cancers de la peau ont été favorisés par la dépigmentation artificielle. Cette dernière ayant occasionné une destruction des défenses immunitaires expose doublement la peau aux attaques climatiques et au développement des cellules cancéreuses. D’après l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA), sept types de carcinomes épidermoïdes ont déjà été identifiées comme résultant de la dépigmentation artificielle par utilisation de l’hydroquinone et des corticoïdes.

  • Les risques de plaies et dermatoses

Les maladies de la peau les plus fréquents qu’on pourrait associer à la dépigmentation artificielle sont la gale, l’apparition de dermatoses, les boutons, les dermatophyties, les pyodermites superficielles, le pityriasis versicolore…Ces plaies apparaissent lorsque la peau est saturée de la dépigmentation. Ce sont les signes primaires des risques de cancer chez les personnes dépigmentées et environ 40% d’entre elles en sont atteintes. Les risques de plaies sont de plus en plus élevés avec l’utilisation de l’hydroquinone.

  • Apparition des vergetures

La dépigmentation artificielle est une des causes de l’apparition des vergetures chez les femmes. Ces vergetures, sont envahissantes et très inesthétiques du fait de leur taille et de leur couleur ; et elles sont souvent placées à des endroits improbables, sont larges, atrophiques, érythémateuses, hypochromes et/ou hyper pigmentées. L’apparition de ces vergetures s’explique par le fait que les contenants chimiques froissent la peau en la dépigmentant et augmentent ainsi les endroits à risques de vergetures.

  • Le vieillissement cutané accéléré

La dépigmentation artificielle assèche la peau, elle la rend fine et déshydratée ce qui entraine un vieillissement cutané très accélérée. De plus, la dépigmentation laisse des brulures cutanées sur le visage, les jambes et même au niveau des bras car les produits sont incompatibles avec le soleil. Ceci se manifeste par une peau morte et fatiguée qui vieillit plus vite que la normale.

  • Cicatrisation difficile

Les peaux dépigmentées sont sujettes à plusieurs maladies épidermiques et leur cicatrisation reste encore difficile. Chez certaines, la cicatrisation est très lente et compliquée à certains niveaux car la peau a perdu de son épaisseur et ses fibres cellulaires sont réduites.

  • Les effets secondaires mortels :

Tout dernièrement avec la naissance des injections de glutathionne pour se dépigmenter en un temps record, les risques de mort subite sont de plus en plus élevés chez les adeptes de la dépigmentation. En effet, l’injection peut produire des effets secondaires comme un arrêt cardiaque et des cas de décès ont été signalés dernièrement. A cela vient s’ajouter la prise de médicaments qui agit de l’intérieur sur les cellules épidermiques et les modifie plus vite encore.

  • Autres dangers de la dépigmentation artificielle :

La dépigmentation  artificielle présente plusieurs autres dangers sanitaires qu’on pourrait aussi appeler les dangers secondaires de la dépigmentation. Parmi eux on pourrait citer :

  • Les mauvaises odeurs corporelles
  • La pue des pieds
  • La coloration des ongles (ils noircissent)
  • Les irritations des yeux
  • L’hyperpilosité
  • Des tâches d’acné accentuées
Comprendre et prévenir les cancers de la peau
la peau noire peut être éclatante si vous lui donnez des soins adaptés.

Revenir de la dépigmentation :

Les personnes déjà dépigmentées  doivent comprendre qu’il est possible de revenir à la couleur d’origine. Certes il n’est pas facile de faire ce choix vu les témoignages qui entourent ce retour au naturel, mais  sachez que pour revenir à sa couleur d’origine vous pourrez opter pour les produits naturels ou soit consulter un dermatologue pour des soins réparateurs de la peau. Voici pour vous quelques produits naturels qui pourraient vous aider dans la phase de réadaptation.

  • Le beurre de Karité, il réhydratera les cellules de la peau tout en assurant une transition sobre.
  • Le beurre de cacao, il donnera de l’élasticité et enveloppera la peau d’une couche protectrice pour un retour normal à la peau d’origine
  • Les huiles végétales d’amande douce, de carotte, de baobab et d’olive
  • Le gel d’Aloe Vera

Se dépigmenter la peau artificiellement vous expose à des maladies cutanées qui loin de vous embellir, ne feront que vous nuire physiquement, mentalement mais aussi médicalement. Ne présentant aucun avantage, la dépigmentation ne fait que ronger ses adeptes et les enturbanner dans un cercle nocif où peaux pourries et plaies se côtoient. Dites « non » à la dépigmentation, ne nourrissez pas le complexe de la peau blanche car la peau noire peut être éclatante et magnifique si vous lui donnez des soins adaptés.

3 Comments

Click here to post a comment