Les causes du surpoids et les habitudes à adopter pour un poids santé

Réduire le gras dans son alimentation pour rester en bonne santé

Les causes du surpoids et les habitudes à adopter pour un poids santé

L’obésité, selon l’OMS, se caractérise par l’accumulation anormale ou excessive de graisse pouvant nuire à la santé. C’est un phénomène de plus en plus croissant impliquant un taux de mortalité important. L’obésité infantile est également en pleine progression. Elle constitue le résultat physique d’un certains nombres de dérèglement dans la vie quotidienne. Dans les lignes qui suivent, nous vous éclairerons sur les causes éventuelles de l’obésité et les attitudes à adopter pour y pallier.

La différence entre le surpoids et l’obésité

Le surpoids est l’état intermédiaire entre le poids dit normal et l’obésité. Une personne est dite en surpoids lorsque son IMC est compris entre 25 et 30 Kg/m3. L’obésité est le résultat de plusieurs facteurs favorisants et peut survenir à tout âge. L’obésité est caractérisé par un excès de 20% de la masse de graisse ou un IMC supérieur à 30 Kg/m3. Normalement la graisse représente 10% à 15% du poids corporel de l’homme et 15% à 20% du poids corporel de la femme.

On distingue trois types d’obésité:

L’obésité androïde: dans ce cas, la graisse est concentrée dans la partie supérieure du corps, ce qui augmente le tour de taille de l’individu.

L’obésité gynoïde: l’adiposité dans ce cas se concentre dans la partie inférieure du corps. Notamment dans les hanches, les cuisses, les fesses. elle est à l’origine des difficultés de mobilité au niveau des articulations, des cuisses….

L’obésité mixte: c’est l’ensemble des deux cas précédents.

Les causes générales de l’obésité

Les causes de l’obésité chez un individu peuvent être:

une alimentation déséquilibrée: on parle ici du fait que les apports nutritionnels sont supérieures au dépenses journalières. Ceci peut se caractérise par une consommation excessive de produits sucrées: confiseries, pâtisseries, glaces, boissons sucrées. Cela peut se caractériser aussi par une consommation accrues d’aliments très salés: pizzas, chips, noix, amandes, noix de cajou, gâteaux apéritifs…

Et enfin l’individu peut être accro à des aliments gras tels que le beurre, les crèmes, les charcuteries, les fast-food qui sont très nocifs pour la santé.

La sédentarité: on veut dire par là que le corps est beaucoup moins actif dans la vie quotidienne. De nombreux emplois aujourd’hui obligent à être statique, immobile derrière un bureau. L’urbanisation des moyens de transport contribue à cette sédentarité. Ils incitent de moins en moins à parcourir de longue distance à pieds. Les populations préfèrent utiliser les TGV, RER, le métro, la voiture, le tramway, le bus, le train… ce qui limite beaucoup les efforts physiques.

On identifie d’autres facteurs comme:

  • Les facteurs hormonaux
  • La prises de certains médicaments
  • L’hérédité
  • L’arrêt du tabac
  • Les changements de mode de vie (mariage, veuvage)
  • Un rythme de vie ou de travail ne permettant pas la consommation de vrais repas, ou des régimes alimentaires trop strictes
  • Les conflits et autres causes de stress

Les causes de l’obésité chez l’enfant en particulier

D’après l’OMS, le taux d’obésité croissant chez l’enfant est principalement le résultat de changements dans la société. L’obésité de l’enfant est associé non seulement à une alimentation malsaine et un manque d’activité physique mais de plus en plus aux politiques mis en oeuvres dans les domaines de l’agriculture, des transports, de la planification urbaine, de la préparation, de la distribution et de la commercialisation des aliments. Chez les enfants le problème est d’ordre sociétal et nécessite une approche multi sectorielle, pluridisciplinaire, culturellement pertinente au niveau de la population.

Malheureusement les enfants et adolescents ne sont pas en mesure de choisir leur milieu de vie, ni leur alimentation. Ils ne comprennent pas non plus les impacts à long terme de leur habitudes alimentaires. Il incombe alors aux adultes de les sensibiliser et les soutenir pour lutter contre l’obésité.

Conséquences de l’obésité

L’obésité favorise grandement les maladies chroniques et ses conséquences se font ressentir fortement.

Les risques les plus dangereux de l’obésité sont:

  • Le diabète de type 2 une grande majorité des personnes atteintes de ce diabète ont un problème d’obésité).
  • L’hypertension
  • Les calculs biliaires et autres problèmes de la vésicule
  • Le dyslipidémie (anomalie de taux de lipides dans le sang
  • Les apnées dans le sommeil
  • Les essoufflement et les sueurs
  • Les risques les moins accrus sont:
  • Les maladies cardiovasculaires: arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque, troubles coronariens, accidents vasculaires cérébraux
  • La goutte
  • L’arthrose

Enfin les risques les plus légers mais non moins considérables:

  • Les cancers hormono dépendants (de la prostate, de l’ovaire, du col de l’utérus, de l’endomètre, du seins…)
  • Les cancers liés aux tubes digestifs: du côlon, de la vésicule biliaire, du foie, du pancréas, du rein)
  • Une baisse de fertilité chez les deux sexes
  • Les reflux gastro-oesophagien
  • La répartition de la graisse dans l’organisme joue un rôle déterminant dans le développement de ces pathologies. Il est à noter que l’obésité androïde est la plus susceptible de faire développer plusieurs de ces pathologies.

Conseils pour prévenir et lutter contre un surpoids naissant

Pour lutter contre l’obésité, il faut intervenir sur trois axes principaux: l’alimentation, les activités physiques, l’environnement de vie.

L’alimentation: sur ce plan, consommer des produits amaigrissants ou suivre des régime stricte n’est pas la meilleure solution. Il est important de manger un peu de tout, tout en privilégiant les aliments sains et les préparations à base de produits bruts. De cette façon vous avez un meilleur contrôle sur les apports nutritionnels en quantité et en qualité. Il est recommandé de prendre trois repas par pour et à des horaires réguliers. En plus de cela, privilégier les pauses conviviales en famille, entre collègues, entre amis. Concilier plaisir et santé vous aidera à avoir un bon équilibre alimentaire. Enfin évitez de grignoter entre les repas. Si éventuellement vous désirez satisfaire une petite envie en fin d’après midi, prenez une vraie collation, un vrai goûter mais ne grignotez pas. Variez au maximum les aliments: fruits et légumes, féculents, produits laitiers pas trop gras, du fromage en quantité modérée….

Alimentation riche en végétaux pour gérer le diabète

Il est important de manger un peu de tout, tout en privilégiant les aliments sains

Les activités physiques: c’est essentiel pour avoir un poids santé. Bouger beaucoup augmentera votre masse énergétique et diminuera votre masse graisseuse. Incitez également les enfants à bouger au même rythme que vous. Vous pouvez limiter leurs temps devant la télé. Pour vous aider, voici quelques astuces:

  • prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur
  • faites vos courses à pieds, à vélo ou à roller
  • aller déposer et chercher les enfants à l’école à pieds
  • faire des promenades à vélo ou à pieds
  • nager, danser, faires des tâches domestiques ou n’importe quelle discipline sportive
Recommandations d’exercices pour les seniors

Bouger beaucoup augmentera votre masse énergétique et diminuera votre masse graisseuse

L’environnement:

Bien dormir afin de mieux contrôler votre poids. Le manque de sommeil vous incite à manger pour compenser le manque d’énergie ressenti par l’organisme. Donc reposez suffisamment votre organisme pour palier à la fatigue. Il est entendu que chaque organisme à son rythme de sommeil propre.

Réduire au maximum les sources de stress ou trouver des moyens de les gérer plus adéquat de sorte à ne plus calmer les crises de stress par la nourriture. Plus vous êtes stressé, plus vous mangez de façon incontrôlée.

Vous pouvez suivre un régime amaigrissant. Mais uniquement sous suivi d’un médecin et d’un diététicien ou d’un nutritionniste.

Force est de constater que le train de vie oblige un bon nombre à adopter des habitudes peu saines. Ces dérèglements sont les principales causes des problèmes de poids que nous rencontrons aujourd’hui. Lutter contre l’obésité n’est pas chose aisée. Il faut souvent faire une remise en cause de ses habitudes alimentaires, de ses connaissances et parfois même de l’éducation. Aider quelqu’un à lutter contre l’obésité est également un travail pluridisciplinaire. Il est important de ne pas juger ou faire culpabiliser les personnes obèses. Ils ont surtout besoin de soutien et de solidarité