Dans L'assiette Santé

Les bienfaits du thé vert

Les bienfaits du thé vert
Les bienfaits du thé vert

Le thé est l’une des boissons les plus consommées  au monde. Plus répandu dans les contrées orientales, le thé est une boisson très appréciée pour ses bienfaits sur l’organisme. En Afrique, il n’est pas rare de se réunir à n’importe quel moment de la journée pour partager du thé. Il existe plusieurs variétés de thé: thé blanc, thé vert, thé noir, thé gris. Nous nous concentrerons dans cet article sur le thé vert. Il regorge de vertus thérapeutiques qui sont exploitées depuis fort longtemps à travers le monde.

Le thé vert
Le thé vert est cultivé principalement en Chine, au Japon, au Vietnam et en Indonesie. La grande majorité vient de Chine. On distingue sur cette base deux types de thé vert. Le thé vert japonnais et le thé vert chinois. Ces variétés de thé se distinguent par la méthode de torréfaction utilisée pour la fabrication du thé.
Pour le thé japonnais, la torréfaction se fait à la vapeur d’eau. Cette méthode a l’avantage de conserver l’essentiel des propriétés médicales de la plante.
Dans le cas du thé chinois, la méthode de torréfaction utilisée est celle du Wok. Elle consiste à chauffer les feuilles à une température très élevée dans des cuves métalliques.
Une autre classification se fait selon la fréquence de cueillette de thé par an, selon la partie de la plante exploitée dans le thé et de la période de l’année à laquelle on effectue la cueillette. Sur cette base, les thés issus de la première récolte de l’année sont les plus nutritifs. Le thé issu de cette récolte est appelé Shinsha. Le thé vert Bensha est issu des feuilles les plus mûres et le Karigané est issu des tiges, de brindilles et de feuilles de thé. Cette catégorisation permet d’attribuer à chaque mal les composants du thé qui peuvent le soigner.

Ceci étant, la Camelia Simensis reste la base de tous les types de thé. Il est originaire du sud de la chine. En fonction de la région où on le trouve, les variantes sont multiples. C’est une plante qui croît dans des conditions extrêmes et qui renferme de nombreuses vertus médicales. L’une des principale questions dans ce domaine concerne la salubrité des plantations, des jardins de thé. Pour cela le japon a mis en place des normes et des protocoles très exigeants en termes de qualité agricole. Ces normes permettent de garantir la qualité des thés disponibles sur le marché japonnais.

Principes actifs du thé vert
Dans le thé, on retrouve:
Les vitamines: elles proviennent particulièrement de l’ingestion totale des feuilles. Ces vitamines améliorent la vue de l’individu, sa santé bucco-dentaire et son métabolisme.

La caféine: il est à l’origine du goût amer du thé vert. Mais contrairement à la caféine présent dans d’autres boissons, la caféine du thé vert est nettement toléré par l’organisme. Ceci se justifie par la présence du L-Théanine. La caféine favorise la capacité de concentration, les facultés d’apprentissage, l’endurance, le tonus corporel. Il a des effets positifs sur le système nerveux central, la système cardio-vasculaire et le cerveau.

Les polyphénols: il s’agit d’une vaste famille d’antioxydants. Les principaux polyphénols contenus dans le thé vert sont les catéchines, les théaflavines et les théarubigines. La teneur de polyphénols varie en fonction du climat, la saison, la variété de thé, le temps d’infusion et sa fraîcheur. Les polyphénols élève le métabolisme basal, réduit l’absorption de gras et soutient les pertes de poids, détoxifie l’organisme, favorise une bonne digestion. Notons que le thé vert a une ration d’absorption de radicaux libre le plus élevé au monde. Le thé vert contient aussi de la quercétine et du kaemférol. Ce sont des polyphénols de la familles des flavonols. Ils sont réputés pour prévenir les maladies cardio-vasculaires.
Ce n’est pas principalement ces ingrédients qui font du thé vert un atout thérapeutique mais plutôt leur biodisponibilité, la synergie et les combinaisons entre eux.

Les impacts du thé vert sur la santé
        La perte de poids
La consommation régulière de thé vert contribue à la perte de poids. Rappelons que le thé vert accélère le métabolisme, la brûlure de graisse et rehausse le niveau de métabolisme basal. C’est un excellent remède pour les individus souffrant de surpoids. La consommation régulière de thé vert entraîne une perte de poids progressive, naturelle et durable. Par ailleurs ce thé augmente la sensibilité à l’insuline et donc réduit le risque de diabète.

        Les maladies chroniques
Les nombreux polyphénols que contient le thé vert ont une action anti-inflammatoire qui favorise la biosynthèse des eicosanoïdes. Ce sont des hormones qui jouent un rôle important dans les fièvres, douleurs, inflammations, contraction de muscles digestifs… Les polyphénols ont aussi des effets antiviraux grâce à leurs actions inhibitrices sur la rétro transcriptase.

       Le thé contre les douleurs articulaires
En naturopathie, on considère que les maladies comme la goutte, l’arthrose, l’arthrite sont des maladies chroniques dont le facteur déterminant est le taux d’acidité élevé de l’organisme. Un individu atteint de ces maux a tout intérêt à consommer régulièrement du thé vert pour deux raisons:
le thé vert a un pH basique. De ce fait il peut désacidifier l’organisme et contrairement aux traitements traditionnels il désacidifit au niveau intra et intro-cellulaire.
le thé vert grâce à ses principes actifs stimule le métabolisme et le travail des reins. Il aide ainsi à l’élimination des toxines urémiques.

       Le rhume et la grippe
Si vous souffre de rhume, de grippe, de coup de froid ou d’angine, le thé vert est un parfait allié. En particulier le thé vert japonnais Sencha. Il est très adapté pour les affections respiratoires. Lorsqu’il est infusé à très haute température dans une haut bouillante, il offre un puissant effet contre les coups de froid en tout genre. Les meilleurs effets sont obtenus si le thé est pris dès l’apparition des symptômes. Il est conseillé de d’infuser le thé à 100°C pendant deux minutes afin d’extraire pleinement les polyphénols. Les effets positifs du thé sur les affections respiratoires sont dû aux pouvoirs antibactérien et antiviral des polphénols. Le malade ne doit pas dépasser deux prises au maximum par jour.

     Les mycoses
Le thé vert est très recommandé contre les mycoses ou autres infections fongiques. Cela s’explique par deux raisons:
il aide à renforcer le système immunitaire: en assainissant et en désacidifiant le corps, il combat de nombreuses maladies.
Certains thés verts en particulier peuvent être utilisés en application locale ou lavement vaginal. Cette application contribue à équilibrer l’épiderme et les mycoses.
Le thé vert japonnais Bancha se distingue particulièrement dans ce cas. Il est largement répandu au Japon et est très utilisé comme remède traditionnel contre les infections aux levures.

        Le thé vert contre les maladies dites amyloïdes
Il a été remarqué que les personnes consommant une à deux tasses de thé vert par jour avait un risque moins significatif des maladies dites amyloïdes. Il s’agit des maladies comme Parkinson, Alzheimer et l’Amyloïdose. Ces maladies sont provoquées par un agrégat de peptides bêta-amyloïdes et de protéines dans le cerveau. Les plaques formées par cet agrégat se lient avec les récepteurs des neurones. Les récepteurs sont inhibées et détruites. La présence de thé vert empêche la destruction des cellules. L’autre part la grande quantité de catéchine présent dans le thé vert inhibe la production des plaques de protéines à l’origine de ces maladies.

Thé vert en poudre ou en infusion
Traditionnellement, le thé vert est consommé en infusion. Ce qui permet d’absorber tous les composant chimiques solubles. La méthode la plus courante aujourd’hui pour consommer le thé est la méthode Uji. Elle fut élaborer en 1778 par le moine Nagatani Soen. Elle consiste à rouler les feuilles après une torréfaction de quelques seconde à la vapeur d’eau. Cette méthode offre l’avantage de décupler l’extraction des substances actives dans l’eau chaude.
Une autre méthode est de moudre les feuille à la pierre. La poudre est ensuite diluée dans l’eau chaude et ingérée. L’avantage de cette méthode est que la totalité de la feuille est absorbée. L’absorption des polypénols est nettement supérieure. Elle constitue sous cette forme une excellente boisson froide et un excellent complément de la boisson régulière de thé.
En résumé, le thé vert peut résoudre de nombreux dysfonctionnement métaboliques en plus de nous apporter un sentiment de bien-être. Bien plus qu’une simple boisson, il est avant tout un remède de santé. Mais comme toute chose, son abus peut nuire à la santé. Vous pouvez le consommer, mais consommez avec modération.

1 Comment

Click here to post a comment