Dans L'assiette Santé

Les bienfaits de l’ail sur la santé

Les bienfaits de l’ail sur la santé
Les bienfaits de l’ail sur la santé

Très souvent considéré comme une plante aromatique, l’ail est de la même famille que l’oignon, l’échalote, la ciboulette et le poireau. Il en existe plus de 700 variétés différentiables de par leurs tailles, leurs saveurs ou encore leurs couleurs.  Outre son rôle incontournable en gastronomie, l’ail dispose de propriétés médicinales intéressantes qui en font un allié du quotidien pour le bien-être. Dans cet article, vous trouvez au moins une bonne raison de consommer de l’ail au quotidien si ce n’est déjà le cas.

De quoi est composé l’ail?
D’un point de vue nutritionnel, l’ail est un aliment des plus complets puisqu’il contient la quasi totalité des vitamines (A, B, C, E) ainsi qu’un grand nombre de substances minérales et oligo-éléements (calcium, cuivre, magnésium, potassium, zinc, soufre, fer…).

Les composés sulfurés: on les appelle des composés sulfurés parce qu’ils contiennent au moins un atome de soufre dans leurs structures moléculaires. Ces composés sont libérés une fois l’ail coupé, broyé ou écrasé. L’alline qui est contenu dans l’ail et qui était jusque-là inactive se transforme en allicine. C’est l’allicine qui est responsable de cette odeur caractéristique de l’ail. L’allicine à son tour est transformé en d’autres composés sulfureux tels que le diallyl sulfide, le diallyl disulfide et l’ajoène. Ce sont ces derniers qui empêchent certaines cellules cancéreuses de se multiplier et qui protègent l’organisme contre des agents potentiellement cancérigènes. L’allicine n’est qu’un composé transitoire qui permet de produire d’autres composés utiles à l’organisme. L’ajoène en particulier est un composé qui empêche la formation de cholestérol. Il joue un rôle important dans l’effet hypocholestéroléminant attribué à l’ail.

Les antioxydants: ils protègent l’organisme contre les effets des radicaux libres. Les radicaux libres sont quant à eux étroitement liés aux développement des maladies cardio-vasculaires, des maladies liées au vieillissement et de certains cancers. Les flavoîdes et les tocopérols ajoutés aux composés sulfurés font de l’ail une bonne source d’antioxydants.

Autres composants: les saponines ont la capacité de réduire le cholestérol et la coagulation du sang. Ce sont là deux effets bénéfiques contre les maladies cardio-vasculaires. Ces composés pourraient être associé au pouvoir cadioprotecteur de l’ail.
Propriétés de l’ail

L'ail pour réduire le risque du cancer
L’ail pour réduire le risque du cancer

en phytothérapie, l’ail est l’une des plantes les plus importantes. Et pour cause, de nombreuses études et expériences ont mis en avant des propriétés de ce puissant enlisement qui permettraient de prévenir ou de guérir un certain nombre de maladies.

Cancer: plusieurs études épidémiologiques confirment l’effet positif de la consommation d’ail sur la prévention de certains cancers. La consommation élevée d’ail réduit de 30% le risque de cancer colorectal et de 50% les risques de cancer de l’estomac. En parlant de consommation élevée il faut comprendre 18g d’ail cru ou cuit au minimum par semaine. Ce qui reviendrait à environ 2 gousses d’ail par jour. L’ail fait ainsi partie des aliments contenant des molécules à potentiel anticancérigène. Il est important de rappeler que l’ail à lui seul ne préviendra pas le cancer. C’est une consommation régulière et variée d’aliments potentiellement préventifs ajoutée à un mode de vie sain qui permet de prévenir efficacement les cancers.

Maladies cardio-vasculaires: l’American Heart Association (AHA) publie des recommandations alimentaires permettant de prévenir les maladies cardio-vasculaires. En se basant sur de nombreux résultats de recherche, l’AHA propose une liste d’aliments dont l’ail ayant des effets cardioprotecteurs. L’ail est un des aliments de cette liste. L’AHA recommande sa consommation régulière en vue d’un effet préventif. Les études effectuées sur les effets cardioprotecteurs de l’ail ont été réalisées avec des suppléments ou des extraits d’ail. De cette façon les principes actifs sont totalement conservés. Il ressort des différentes études que la consommation quotidienne d’ail réduit le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins.  Afin de profiter pleinement des bienfaits  de l’ail sur le système cardio vasculaire, il est conseillé de consommer quotidiennement 2 à 5 grammes d’ail cru ou 10 à 15 grammes d’ail cuit.

Hypertension artérielle: l’ail est on ne peut plus recommandé pour les personnes souffrant d’hypertension. Il permet également de réduire les plaques de cholestérol autour des artères procurant ainsi une bonne élasticité à l’aorte du coeur. Ces effets sont dus aux fructosanes, au magnésium et à l’adénosine que renferme l’ail. Grâce à ces composants, l’ail agit positivement sur la fluidité du sang, l’élimination de l’eau et la dilatation des artères.

Digestion facile: l’ail est traditionnellement connu pour être un bon antiseptique. Il contribue également au maintien de la flore intestinale, facilite la sécrétion de la bile et la digestion. Cet effet est attribué à la vitamine B1 que contient l’ail. Cette vitamine contribue à la fabrication d’enzymes qui aident à la digestion. De plus, l’ail contient du chlore qui renforce la destruction chimique des aliments au niveau de l’estomac. Par ailleurs l’ail prévient la gastro-entérite en détruisant les bactéries intestinales.

Contre les affections de la peau: l’ail constitue un bon antifongique, antibactérien et antiviral grâce à sa teneur en allicine. Cette propriété lui permet de lutter contre les mycoses et les verrues. L’ail a la particularité de soigner les pieds d’athlètes. Ceci est dû à l’ajoène qu’il contient. Pour ce faire, il suffit d’appliquer une purée d’ail crue avec un sparadrap sur la partie à soigner chaque nuit jusqu’à guérison. En revanche, il faudra protéger la peau saine environnante avec un pansement par exemple car le suc est irritant.
De plus en raison des antioxydants qu’il contient, l’ail se révèle être un soin anti-âge naturel. Ces antioxydants (flavoïdes, tocopérol, sélénium, manganse, cuivre, cystéine) permettent à l’organisme de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Infections: L’ail est connu pour être un antibiotique naturel. Il lutte efficacement contre une soixantaine de champignons et une vingtaine de bactérie. On peut citer entre autres l’hélicobacter pylori (responsable de l’ulcère de l’estomac), le staphylocoque doré et le pneumocoque responsable de la pneumonie. L’ail constitue également un bon allié dans la prévention et la guérison du rhume. Son pouvoir antibiotique, l’ail le doit à l’allicine qui est un puissant anti microbien, la vitamine C, le magnésium, le soufre qui sont aussi des anti infectueux.

Quelques conseils sur l’ail
Bien qu’il soit disponible sous plusieurs formes (poudre, cuit, séché, haché…), il est fortement recommandé de consommer l’ail frais et cru. L’allinase contenu dans l’ail, et qui permet la formation des différents composés sulfurés se dégrade avec la chaleur. Un bon compromis serait de le rajouter environ 20 minutes avant la fin de la cuisson. On conserve Ainsi ses principes actifs et il n’est pas tellement cru pour la consommation.
Un avantage de le consommer en poudre, est la réduction du risque de la forte haleine. En effet une fois qu’il est réduit en poudre, l’ail perd une bonne partie de son pouvoir aromatisant.
En règle général, l’ail se conserve à l’air libre et à l’abri de la lumière. Une autre façon de prolonger sa durée de conservation est de le conserver dans une huile végétale. L’ensemble pourrait être conservé au frais. Une fois les ails fini dans l’huile, il faut consommer l’huile sans plus attendre. Ces précautions permettent de ne pas laisser l’huile se détériorer avant de la consommer. Le fait de conserver l’ail dans l’huile occasionne le développement de plusieurs toxines qui peuvent s’avérer toxiques une fois qu’elles sont ingérés.
En cuisine, les recettes autour de l’ail ne manquent pas. Il s’associe très bien avec d’autres épices et plantes aromatiques telles que le gingembre, le curcuma ou encore le thym. Alors ne vous privez pas d’en consommer afin de bénéficier de toutes ses propriétés médicinales.

1 Comment

Click here to post a comment