Santé

L’anémie, un problème de santé des plus fréquents

Gérer le stress au quotidien
L’anémie, un problème de santé des plus fréquents

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 25% de la population mondiale souffre d’anémie. Il s’agit donc d’une maladie qui affecte un grand nombre de personnes mais à des niveaux variables. Parfois même elle passe inaperçue et l’on attribue ses symptômes à des causes bénignes. Mais en cas d’anémie sévère, les conséquences sont autrement plus dommageables sur la santé. Nous vous édifions dans cet article sur les causes possibles d’anémie, les différents types, les préventions possibles et en cas d’anémie les traitements recommandés.

Qu’est-ce que l’anémie ?
La culture populaire associe l’anémie à un manque de sang dans l’organisme. L’anémie est en réalité un nom générique qui regroupe plusieurs maladies liées à un manque d’hémoglobine et donc de transport de l’oxygène par le sang. Les globules rouges ou hématies sont des cellules sanguines qui apportent l’oxygène vers toutes les autres cellules du corps. Le taux d’hématies est normale tant qu’il y a équilibre entre la quantité de globules rouges produite dans la moelle osseuse et celle produite par la rate. Dans le cas contraire, l’anémie s’installe. Le taux normal d’hémoglobine varie en fonction du sexe. Il existe plusieurs types d’anémies mais on peut les classer fondamentalement en deux groupes : les anémies par défaut de production de globules rouges et les anémies par pertes ou destruction anormale de globules rouges.

Les causes possibles d’anémie
Les anémies par défaut de production de globules rouges
Anémie ferriprive
Il s’agit du cas le plus répandu. Elle est due à une carence en fer, composant essentiel de l’hémoglobine. Elle peut être due à :
Des règles abondantes : les femmes ayant des pertes menstruelles très abondantes, notamment les adolescentes, sont les plus exposées. Si leur réserve de Fer n’est pas assez conséquente, l’anémie pourrait s’installer.

Certains médicaments : un usage sur une longue période d’aspirine ou d’anti inflammatoire non stéroïdien peut irriter l’estomac et provoquer des saignements. Ce qui pourrait donner naissance à une anémie.

Une grossesse : le fœtus puise dans les réserves de Fer de la maman.

Une alimentation pauvre en Fer

Une malabsorption du fer du à une maladie inflammatoire de l’intestin, une allergie au gluten, une résection intestinale et d’autres affections similaires

L’anémie aplastique
Ce cas est plus rare et survient quand la moelle osseuse ne produit pas assez de cellules souches sanguines. Il est causé généralement par :
Des agents toxiques
Certains médicaments
Des expositions à des radiations
De graves maladies comme les leucémies

L’anémie mégaloblastique
Ce terme regroupe les cas ou la moelle osseuse produit des globules rouges déformés et très gros appelés mégaloblastes. Ils peuvent être dus à une carence en vitamines B9 ou B12.

Pertes ou destruction anormale des globules rouges

Anémie hémolytique
Elle se caractérise par une destruction trop rapide des globules rouges. Elle peut être acquise ou héréditaire. Dans le cas ou elle serait acquise, sa cause peut être une réaction du système immunitaire, la présence de toxine dans le sang ou des infections. Des cas plus rares sont ceux dus a des malformations génétiques touchant directement l’hémoglobine. Ce dernier cas est héréditaire et est plus courant chez les personnes de race noires.

Anémie causée par une maladie chronique
De nombreuses maladies chroniques ou leurs traitement peuvent impacter sur la production des globules rouges et conduire à l’anémie. C’est le cas par exemple du cancer, la maladie de Crohn, les maladies inflammatoires ou encore une insuffisance rénale.

Comment prévenir l’anémie ?
La plupart des anémies liées à une carence alimentaire peuvent être prévenues grâce aux recommandations suivantes :
Avoir une alimentation suffisamment riche en Fer, en vitamines B9 et B12 : il s’agit principalement des femmes enceintes, qui allaitent, qui ont des règles abondantes ou encore des personnes ayant une alimentation pauvre en aliment d’origine animale.

Les aliments riches en fer sont principalement la volaille, la viande rouge, le poisson et les palourdes
Les aliments riches en vitamines B12 sont principalement : les produits d’origine animale et les poissons.
Les sources naturelles de vitamines B9 sont : les légumineuses, les légumes à feuilles vertes fonces et les abats.

Si vous souffrez d’une maladie chronique susceptible d’impliquer une anémie à long terme, il est conseillé de faire des examens sanguins réguliers afin de surveiller votre taux de globules rouges.

Comment reconnaître une personne atteinte d’anémie?
Une personne atteinte d’anémie peut présenter un certains nombres de symptômes physiques. On peut retrouver par exemple :

Une pâleur de la peau et du teint : Elle se retrouve surtout au niveau des paumes des mains, de la conjonctive palpébrale, des lèvres et des ongles.

Symptomes subjectifs : fatigue inexpliquée, faiblesse, perte d’énergie, somnolence, vertiges, céphalées, bourdonnements, irritabilité.

Essoufflement

Tachycardie : le cœur bat plus vite pour faire circuler l’oxygène

Une plus grande vulnérabilité aux infections

Selon la gravité de l’anémie, on peut voir apparaître des douleurs dans les membres, l’abdomen, le dos, la poitrine, des troubles visuels, une jaunisse ou une enflure des membres.
Il est à noter que ces symptômes varient en fonction de la gravite de l’anémies, de son type et de la vitesse de développement de la maladie.

Conseils pour lutter contre l’anémie
Le jus de citron : boire du jus de citron vous apportera beaucoup de vitamines C. vitamine qui aide à mieux assimiler le Fer des végétaux. Vous pouvez en assaisonner vos aliments.

Le pollen : vous pouvez prendre une ou deux cuillères de pollen chaque jour. Il permettra entre autres d’augmenter votre production de globules rouges.

Les pistaches : ce sont des amandes très riches en protéines, en Fer et en vitamines C. Elles sont donc adéquates pour leur apport et pour leur aide à assimiler le Fer. Très recommandées pour les sportifs.

Une salade multicolore : une bonne salade crue, fraîche et complète est un bon apport en Fer pour l’organisme. Vous pouvez y mettre aussi bien laitue et tomates que fruits secs, épinards, germes, carottes, pommes, graines de tournesol, courge…. Et assaisonner avec de l’huile d’olive et du citron.

Les lentilles : très riches en Fer et recommande pour les anémies.

En cas de règles abondantes : consommer des aliments riches en Fer, boire des infusions, des fruits…

Manger du foie : le foie est un concentre important de Fer qui est le nutriment le plus important pour certains cas d’anémie. Il contient une bonne quantité de vitamine B12 et d’autres minéraux également. Le foie de poulet est fortement recommandé.

Si vous êtes anémiée et végétarien, il vous faut observer quelques petites règles comme:

Manger les légumineuses : Elles contiennent de bonne quantité de Fer et de vitamine B9. Haricots, pois verts, pois chiches, arachides amandes et noix.
Manger des céréales complètes
Prendre beaucoup de fruits et légumes riches en vitamines C (persil, grenade, dattes, tomates, épinards, les raisins secs …)
Éviter de consommer le thé, le café, le cacao, les éléments riches en polyphénols car ils inhibent l’absorption de Fer animal.

Comme vous pouvez le constater, l’anémie n’est pas un mal à prendre à la légère. Il est toujours préférable de prévenir plutôt que de guérir. Aussi dans la mesure du possible maintenez une hygiène sanitaire qui vous permette de prévenir efficacement la maladie. N’hésitez pas à nous faire part en commentaires de vos suggestions et questions au besoin de plus amples explications.