Santé

L’alcoolisme est bel et bien une maladie et il est possible d’en guérir

Les signes avant-coureurs de la dépression
L’alcoolisme est bel et bien une maladie et il est possible d’en guérir

La consommation d’alcool a des conséquences néfastes sur la santé à court moyen et long terme. Cela va des simples maux de tête dus à la dilatation des veines qui irriguent le cerveau à la destruction du foie cet organe indispensable en passant par les sensations de nausée, la déshydratation et bien plus encore. La limite entre la consommation occasionnelle et l’addiction est très vite franchie. Malheureusement, beaucoup ne s’en rendent pas compte et refusent de voir et de traiter l’alcoolisme comme une maladie. Dans cet article, nous vous édifions sur les moyens de reconnaître dans votre entourage une personne souffrant d’alcoolisme et les solutions possibles pour lui venir en aide.

Votre rapport à l’alcool
Le premier pas vers la guérison de toute maladie est de l’admettre. Dans le cas de l’alcoolisme, il faut inexorablement une participation effective de la personne atteinte. De sa volonté de se soigner dépendra tout le reste. Nous vous proposons de découvrir deux tests reconnus pour évaluer son rapport à l’alcool.
Le test DETA
Le test AUDIT

Les étapes du sevrage
En dépit de toute sa volonté, une personne alcoolique ne peut se soigner toute seule car les étapes du sevrage sont pour le moins éprouvantes. Toutefois, il doit manifester une volonté réelle de sortir du cercle vicieux de l’alcool.

Les traitements possibles pour l’alcoolisme
Parfois le traitement de l’alcoolisme nécessite une aide et un suivi médical. Le traitement médical peut être bien évidemment accompagné de soins de médecine douce. Voici quelques uns propices à une personne souffrant d’alcoolisme.
L’homéopathie
La relaxation
L’acupuncture

On peut prévenir l’alcoolisme en adoptant des habitudes simples
Guérir c’est bien, prévenir c’est mieux. Et pour éviter de tomber dans le cercle infernal de l’alcoolisme, tout commence par l’information et la sensibilisation.
On ne le dira jamais assez, l’alcool est mauvais pour la santé. On ne compte plus les décès annuels dus à l’alcool. Si vous êtes pour une raison ou une autre devenu alcoolique, il est possible d’en guérir. Pour les personnes côtoyant des personnes alcooliques, il est primordial de reconnaître l’alcoolisme comme une maladie et non pas un caprice afin de pouvoir aider la personne malade du mieux possible. Si vous avez des préoccupations particulières sur le sujet, ne manquez pas de la partager avec nous en commentaires.