Comprendre et prévenir l’herpès

Comprendre et prévenir l’herpès

Comprendre et prévenir l’herpès

Contrairement aux idées reçues, l’herpès n’est pas seulement une maladie sexuellement transmissible. Il s’agit avant tout d’une maladie virale au même titre que le zona et qui peut toucher n’importe qui à n’importe quel moment de sa vie. Malheureusement, il s’agit d’une maladie contagieuse qui une fois installée peut se manifester de façon sporadique ou régulière suivant les cas. Dans notre article dédié, nous vous en disons plus sur cette maladie qui affecte un grand nombre de personnes dans le monde.

Différents types d’herpès
On distingue deux types de virus à l’origine de l’herpès: le virus Herpès simplex de type 1 (HSV-1) et le virus Herpès simplex de type 2 (HSV-2).
Le virus herpès simplex de type 1 est le plus courant. Il donne une forme très contagieuse et endémique de la maladie. Il est généralement contractée dans l’enfance et dure toute la vie. Il se manifeste autour ou à l’intérieur de la bouche (herpès orofacial ou labial) dans la plupart des cas. Une petite partie se manifeste cependant dans la zone génitale ou anale.
La deuxième forme du virus, moins courante que la première se transmet exclusivement par voie sexuelle et conduit à une herpès génitale. Elle est aussi incurable.

Principaux symptômes de l’herpès
L’herpès de type 1 est asymptomatique et les porteurs du virus ignorent leur état. Lorsqu’ils se manifestent, les symptômes sont des lésions vésiculaires ou des plaies ouvertes douloureuses à l’intérieur ou autour de la bouche. Avant l’apparition de ces lésions, le malade ressent des sensations de picotements, démangeaisons ou des sensations de brûlures autour de la bouche. Après l’infection initiale les lésions peuvent réapparaître de temps en temps. La fréquence des apparitions varient d’une personne à une autre. Chez les personnes porteuses du VIH, les symptômes peuvent être plus grave et les récidives plus fréquentes. Il existe le cas rare de l’herpès néonatal. Il survient lorsque l’enfant est exposé dans les voies génitales pendant l’accouchement.
Concernant l’herpès génitale, les malades sont aussi asymptomatiques dans le cas général. Lorsque ces symptômes surviennent, il s’agit de lésions vésiculaires ou de plaies ouvertes autour des organes génitaux ou de l’anus. En plus de cela, on peut voir apparaître la fièvre, des douleurs corporelles ou une adénopathie. Dans ce cas également les récidives sont courantes mais avec des symptômes beaucoup moins sévères. La fréquence des poussées ultérieures diminue avec le temps. Dans le cas particulier des porteurs de l’herpès de type 2, les malades peuvent ressentir des sensations de picotements, élancements dans les jambes, les hanches, les fessiers avant l’apparition des ulcères génitaux.

L’herpès, une maladie hautement contagieuse
L’herpès est une maladie virale très contagieuse. Sous sa forme labial elle se transmet par contact direct sur avec les lèvres. Elle peut aussi se transmettre lors d’un rapport sexuel et peut s’étendre à d’autres zones du corps comme le nez, les yeux… Le virus peut rester inoffensif pendant longtemps et apparaître uniquement lorsque les facteurs favorisant son apparition sont présents. Une personne peut être contagieuse avant même l’apparition des lésions. De même il est possible d’être contagieux après avoir été contaminé et ce sans même manifester de signe de la maladie. La période d’incubation dépend de la localisation des vésicules. Entre 1 et 6 jours pour l’herpès labial et entre 1 et 21 jours pour l’herpès génital.

Prévenir efficacement l’herpès
L’herpès est plus contagieux lors des poussées symptomatiques. Mais il peut se transmettre aussi en l’absence de symptômes chez le malade. Il est important que la malade n’ait aucun contact buccal avec autrui et ne partage aucun objet ayant été en contact avec sa salive. Il doit aussi s’abstenir de rapport oro-génital pour ne pas transmettre le virus aux organes génitaux d’autrui et même au sien. Pour ceux qui sont porteurs d’un herpès génital, ils doivent simplement s’abstenir de tout rapport sexuel tant que leurs symptômes subsistent. Les personnes ayant déjà eu une infection de type 1 ne peuvent la contracter à nouveau. Mais ils sont susceptible de contracter l’herpès de type 2. La prévention d’un nouvel herpès génital est très importante pour les femmes enceintes à un stade tardif de la grossesse. C’est à ce moment que le risque de l’herpès néonatal est plus grand.

Prévenir la rechute
L’herpès peut revenir plus ou moins souvent, tout dépend de l’individu. Divers facteurs peuvent favoriser cette rechute. Il s’agit notamment de:

  • déséquilibre alimentaire
  • un état de stress
  • un état de fatigue important
  • le manque d’exercice
  • le changement brusque de température

Pour prévenir autant que faire se peut la rechute, il est conseillé d’observer les recommandations suivantes:

  • manger équilibré
  • apprendre à gérer son stress
  • se reposer suffisamment
  • pratiquer un sport régulier
  • éviter toute exposition prolongé à des températures extrêmes

Les remèdes naturelles contre l’herpès

Les huiles essentielles efficaces contre l’herpès
Afin de calmer les brûlures d’un herpès labial ou pour empêcher l’éclosion des lésions on peut utiliser les huiles de Ravintsara, de Tea tree et de Niaouli. Ce sont des huiles essentielles ayant des propriétés antivirales. Il suffit de mélanger une goutte de chaque huile avec une huile pour la peau et appliquer localement le mélange sur les lésions.
Pour un herpès génital mélangez une goutte d’huile essentielle de Tea tree et de Cajeput. Appliquez ensuite localement le mélange.
L’huile essentielle de mélisse convient pour un herpès général.

Les remèdes de grand-mères contre l’herpès
L’Aloe Vera à utiliser comme gel pour accélérer le processus de guérison.
La lysine pour éviter les poussées d’herpès
Le vinaigre de cidre pour soigner les boutons d’herpès des lèvres et du nez
Le miel, un antiseptique naturel, pour soigner les poussées d’herpès de lèvres et du nez.
L’ail, un antiviral naturel. En application locale il permet d’éviter la prolifération des lésions.

L’herpès est une maladie à la fois contagieuse et chronique. Si ses conséquences peuvent se révéler parfois bénignes sur certaines personnes, sur d’autres à cause de leur état de santé (traitement médical lourd, grossesse, immunodéficience, nourrissons…) les conséquences sont autrement plus importantes. Pour cela, ne manquez pas de consulter un spécialiste de santé si vous remarquez l’un des symptômes mentionnés. Si vous en souffrez déjà, il est primordial de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la rechute. Souffrez-vous d’herpès ? Partagez avec nous en commentaires votre combat avec cette maladie.