Mille et une raisons de consommer du gombo

Mille et une raisons de consommer du gombo

Mille et une raisons de consommer du gombo

Le gombo est un fruit très répandu dans nos contrées africaines. On le retrouve également dans le sud de l’Europe, au Moyen-Orient, en Inde, aux Antilles et en Amérique du sud. Son appellation diffère d’un pays à un autre. Il est généralement consommé en sauces, en soupes, cru ou en poudre. Il a la particularité d’être recouvert d’un duvet soyeux et d’être gluant à l’intérieur. Son aspect gluant repousse souvent les gens qui ne le connaissent pas, cependant on a tout à gagner en consommant ce légume.

Une véritable source de nutriments

Le gombo est traditionnellement connu pour ses effets laxatif, antalgique et aphrodisiaque. Ceci s’explique par les différents nutriments qui compose ce légume. En effet le gombo regorge de nutriments indispensables à notre bien être. 

Vitamine K: le gombo est une excellente source de cette vitamine.  Que ce soit cru ou bouilli, il ne perd rien de sa teneur en vitamine K. Cette vitamine entre dans la composition de protéines pour la coagulation du sang et joue un rôle dans la formation des os.

Manganèse: Le gombo cru contient plus de manganèse plus que le gombo bouilli. Cet oligo-élément est un cofacteur de plusieurs enzymes intervenant dans une bonne douzaine de processus métaboliques. Il aide à prévenir les dommages causés par les radicaux libres.

Le Magnésium: le gombo en apporte aussi à l’organisme. Il intervient dans le développement des os, à la construction des protéines, des muscles, au fonctionnement du système immunitaire. Il contribue au métabolisme de l’énergie et à la transmission de l’influx nerveux.

Le calcium: il est surtout présent dans le gombo bouilli. C’est l’un des minéraux les plus  utilisés par l’organisme. Il fait partie intégrante des os et participe à leur formation. Il intervient dans la coagulation du sang, la contraction musculaire et la pression sanguine.

Le Fer: comme le calcium, on le retrouve beaucoup plus dans le gombo bouilli. Le gombo est une bonne source de Fer pour l’homme dont les besoins sont supérieurs à ceux de la femme. Ce minéral se retrouve dans chacune des cellule de notre organisme. Il est essentiel pour le transport de l’oxygène, pour la fabrication des globules rouges, de neurotransmetteurs et de nouvelles cellules.

Le cuivre: il se retrouve aussi bien dans le gombo cru que bouilli. Il est important pour la formation de plusieurs enzymes intervenants contre les radicaux libres. Il est tout aussi important pour la formation de collagène et de l’hémoglobine.

La vitamine B2: elle est présente dans le gombo, quelque soit la façon dont elle est préparée. Cette vitamine intervient dans la synthèse de l’énergie pour les différentes cellules. Elle contribue, en plus, à la formation et à la réparation des tissus, la formation d’hormones et la formation des globules rouges.

La vitamine B3: on la retrouve surtout dans le gombo cru. Le gombo est une bonne source de B3 pour les femmes. Elle contribue à la synthèse de l’énergie à partir des glucides, lipides, protéines et de l’alcool. Elle est aussi intégrer dans la formation de l’ADN.

La vitamine B6: la B6 collabore pour la production de globules rouges et le transport de l’oxygène. Elle aide pour la transformation du collagène en glucose et pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Elle est une coenzyme entrant dans le métabolisme des protéines et des acides gras.

La vitamine B9: la vitamine B9 ou folate entre dans la composition de toutes les cellules du corps. Sa contribution est importante pour la synthèse de l’information génétique, dans la cicatrisation des plaies, dans la défense du système immunitaire et du fonctionnement nerveux. Elle est importante à la production de nouvelle cellules donc sa consommation est primordiale pendant la croissance.

La vitamine C: en plus de fortifier les os et d’être un bon antioxydant, la vitamine C aide à l’absorption du Fer d’origine végétal.

En dehors de ces nutriments, le gombo regorge de fibres et d’antioxydants. On retrouve de petite quantité de bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine mais une assez grande quantité de quercétine. Sur 100g de gombo, on peut retrouver 11 g de quercétine. à titre de comparaison, quand on prend l’oignon qui constitue une des plus grande source de quercétine, 100g d’oignon contient environ 20 mg de quercétine. Rappelons que les antioxydants sont des composés qui protègent l’organisme contre les effets des radicaux libres. Quant aux fibres, le gombo comporte à 40% des fibres solubles. Elles aident à la régulation du taux de sucre et de cholestérol dans l’organisme. Elle ralentissent la digestion et sont à la base d’une rapide satiété.

Le gombo n’est pas seulement utile dans vos marmites. Il est aussi très utile pour vos soins capillaires

Le gombo n’est pas seulement utile dans l’assiette. Il est aussi très utile pour vos soins capillaires

Une source de vitamines pour les femmes enceintes

La quantité de vitamines et de nutriments que contient le gombo font de lui un excellent légume pour les femmes enceinte. Se rajoute à cela les minéraux et l’acide folique. Or l’acide folique est indispensable pour les femmes enceintes dont les cellules se développent et se multiplient très rapidement. Cela dit le caractère gluant de ce légume exceptionnel peut repousser plus d’une.

Le gombo comme antiseptique

Traditionnellement, le gombo est utilisé pour soigner la fièvre. Il est conseillé dans un cas de fièvre, de concocter une tisane à base de graines de gombos sèches ou de poudre de graines de gombo. C’est une solution très recommandée pour les enfants. Selon l’intensité de la fièvre, on peut administrer une à trois cuillères.

Un légume pour l’éclat de vos cheveux

Le gombo n’est pas seulement utile dans vos marmites. Il est aussi très utile pour vos soins capillaires. Il apporte vie et brillance à vos cheveux. Il agit comme un conditionner, hydrate le cuir chevelu et combat efficacement les pellicules. les cheveux sont plus doux, et plus brillants. Voici une petite recette de masque à base de gombo pour vos cheveux.   

  • dans un premier temps plongez une poignée de gombos dans une casserole remplie d’eau pendant 15 à 25 minutes. Remuez régulièrement. Filtrez et récupérer la décoction.
  • Faites chauffez du lait de coco jusqu’à qu’il soit tiède, mélangez à votre infusion de gombos.
  • Ajoutez une cuillère à soupe de miel et l’équivalent de l’huile végétale de votre choix.
  • Une fois l’obtention d’une préparation homogène, appliquez sur cheveux légèrement humides. Laissez posez 30 minutes minimum et recouvrez vos cheveux de film plastique et/ou bonnet auto-chauffant. Rincez à l’eau claire et admirez le résultat.

Un renfort contre les troubles génitaux

Manger du gombo accroît la libido aussi bien de la femme que de l’homme. Il convient pour traiter des troubles comme  la gonorrhée, leucorrhées, la syphilis et la dysurie. C’est une sérieuse alternative aux produits comme le viagra mais sans les effets secondaires. Grâce à sa teneur en magnésium et à ses propriétés antispasmodiques, il convient aux femmes souffrant de syndrome prémenstruel ou de saignements excessifs.

Ulcère et troubles gastro-intestinaux

Le gombo a la faculté de calmer les ulcères. En effet, il neutralise les acides au fond de l’estomac,  et fournit un revêtement protecteur temporaire au tube digestif. Il accélère ainsi la guérison de l’ulcéreux. En cas de constipation, boire du gombo bouilli aide à décongestionner l’estomac et libérer les voies intestinales. Pour éliminer l’aspect gluant, il suffit d’ajouter quelques gouttes de citron.

Comme on peut le constater, le gombo est beaucoup plus qu’un simple légume gluant. Sa consommation est bénéfique à bien des égards. N’hésitez donc pas à en consommer.

2 Comments

  1. Daouda December 25, 2015
  2. Youssouf Diallo December 26, 2015