Dans L'assiette

Les vertus thérapeutiques du manioc

Les vertus thérapeutiques du manioc
Les vertus thérapeutiques du manioc

Le attiéké ivoirien, le saka-saka congolais, le placali ou encore le tapioca ont tous un dénominateur commun : le manioc. Ce tubercule est au centre de nombreux mets africains. Au Sénégal, on le retrouve dans l’incontournable plat de riz au poisson. S’il s’agit d’un aliment peu couteux qui convient donc à la consommation à grande échelle, le manioc est également une ressource naturelle aux multiples propriétés nutritionnelles.

Principaux constituants du manioc

Le manioc est une plante dont on consomme généralement la racine encore appelée tubercule de manioc. Cette partie de la plante est reconnue pour être particulièrement riche en glucides et sans gluten. Les feuilles de manioc sont également consommables pour peu qu’on prenne soin de les laver correctement. Elles sont sources de  vitamines et nutriments essentiels pour l’organisme. Le manioc est effectivement source de vitamines A et C. En termes de nutriments essentiels, on note un apport significatif en fer, en magnésium, et en calcium.  On distingue cependant deux variétés de manioc: le manioc amer et le manioc doux. Le premier contient de l’hydrate de carbone et de l’acide cyanhydrique. Ce dernier composé est particulièrement toxique. Pour cela, il est proscrit de consommer le manioc amer cru.

Le manioc pour lutter contre divers maux gastriques

On attribue au manioc la capacité de lutter efficacement contre divers maux gastriques. On l’utilise notamment pour soulager les irritations du colon mais également les accès de diarrhée. Le manioc peut servir également à calmer les brulures d’estomac et sa consommation est recommandée aux personnes souffrant d’ulcères. Pour les problèmes gastriques, les tubercules de manioc sont plus appropriées. Vous pouvez les consommer cuites directement ou transformées en poudre.

Un tubercule pauvre en matière grasse

Pour 100g de manioc, on a 0,3g de lipides et aucun apport en cholestérol. C’est dire à quel point les tubercules de manioc sont pauvres en matières grasses. De ce fait, leur consommation est recommandée pour les personnes souffrant d’hypercholestéromie ou qui pour une raison ou une autre doivent réduire le gras dans leur alimentation. Vous souhaitez suivre un régime pauvre en matière grasses? Le manioc est l’un de vos meilleures alliés.

Propriétés cicatrisantes de la feuille de manioc

Les feuilles de manioc ont des vertus cicatrisantes longtemps exploitées notamment au Congo. Pour se faire, il suffit de faire sécher les feuilles et de les réduire en poudre. La poudre est ensuite appliquée sur les lésions. Ce remède naturel est fréquemment employée dans les cas de brûlures légères. Rappelons que cela ne remplace en rien un avis médical qui est requis en cas de brûlure grave.

Pour lutter contre la conjonctivite

La conjonctivite est un trouble de l’oeil très fréquent qui occasionne des irritations et une coloration rouge de l’oeil. Elle peut être d’origine virale ou bactérienne. La conjonctivite peut être également la réaction à une allergie. Bien qu’il s’agit d’un mal relativement bénin, il est préférable de consulter un médecin le plus tôt possible puisqu’elle peut être également contagieuse. Pour soigner la conjonctivite, grand-mère applique des gouttes du lait extrait des tubercules de manioc rapés.

Les bienfaits de l’infusion aux feuilles de manioc

Les feuilles de manioc sont généralement utilisées pour confectionner des sauces diverses. Tel est l’exemple du saka-saka, célèbre sauce congolaise. Mais les feuilles de manioc peuvent être également infusées. L’infusion des feuilles de manioc est généralement recommandée en cas d’accès de fièvre. Elle constitue également un remède pour la diarrhée et les maux d’estomac.

Le manioc pour lutter contre l’anémie

La teneur en fer et en calcium du manioc en fait un aliment recommandé pour les personnes souffrant d’anémie. Vous pouvez consommer aussi bien les feuilles que les tubercules bien cuites. Evitez toutefois les transformations excessives qui ont tendance à réduire la teneur en nutriments essentiels du produit.

La poudre de manioc pour calmer les rougeurs et démangeaisons

La farine de manioc est utilisée généralement comme fécule et constitue l’élément de base du placali spécialité africaine accompagnée généralement de gombo. Cela dit la farine de manioc sert également de substitut au talc notamment pour calmer rougeurs et démangeaisons.

Précautions d’usage

Le manioc notamment le manioc amer contient des substances toxiques qui peuvent s’avérer mortelles lorsque les tubercules ou les feuilles ne sont pas bien cuites. Si vous avez l’occasion d’en consommer prenez soin de les cuire suffisamment. Cela dit, il est encore préférable de ne consommer que le manioc doux. Par ailleurs, prenez soin de laver soigneusement les tubercules et feuilles avant préparation.

Quand il ne sert pas en cuisine, le manioc ou plus précisément l’amidon qui en est extrait est utilisé dans l’industrie notamment le textile et la papeterie. Son utilisation varie d’une région du monde à une autre. Des feuilles aux racines, il existe plusieurs méthodes de transformation de ce produit aux multiples bienfaits pour l’organisme. Cela dit, prenez soin de respecter les précautions d’usage afin de bénéficier pleinement des vertus du manioc