Dans L'assiette

Le corossol, un fruit aux multiples bienfaits

Le corossol, un fruit aux multiples bienfaits
Le corossol, un fruit aux multiples bienfaits

Le corossol, issu du corossolier, est un fruit aromatique qui pousse principalement dans les zones chaudes d’Afrique d’Asie et d’Amérique. Son enveloppe est généralement verte piquée d’épines. Sa chaire par contre est blanche et pulpeuse. Il est souvent utilisé pour confectionner des sorbets, des jus de fruits maison ou encore pour agrémenter les salades de fruits grâce à son goût unique. Au delà de ses propriétés gustatives, la consommation du corossol est bénéfique à bien d’égards pour l’organisme.
Composition nutritionnelle et usages traditionnels
Le corossol est constitué principalement d’eau (81,6g /100g), de glucides (16,84g/100g) et de vitamines C (20,6g/100g). Particulièrement riche en calories (66Kcal), il n’est pas conseillé d’en consommer régulièrement si vous suivez un régime amaigrissant.
Le corossol contient également des minéraux. On compte principalement le potassium (278mg/100g), le phosphore (27mg/100g), le magnésium (21mg/100g) et le calcium (14mg/100g).
Avant de faire l’objet de recherches scientifiques, le corossol était utilisé pour soigner quelques affections du quotidien tant le fruit que les composés de l’arbre. On le constate au travers des usages traditionnels suivants :
A l’instar du miel, la chair du corossol appliquée sur une plaie accélère son processus de guérison et prévient toute infection bactérienne.
Vous pouvez vous débarrasser avec succès des poux grâce au corossol. Il suffit de faire une décoction de feuilles et fleurs de corossol ou de graines de corossol moulues et de l’appliquer sur la tête. Vous laissez reposer un moment en maintenant la tête bien attachée. Puis vous rincez. La même préparation appliquée sur la peau permet de maintenir éloigné les insectes et les moustiques.

Le corossol lorsqu’il est consommé encore vert permet de lutter contre la jaunisse. Il suffit de le mixer sans les pépins, filtrer la purée obtenue et y rajouter du miel pour atténuer le goût amer.

Pour traiter les dermatoses sèches prurigineuses des enfants, vous pouvez froissez les feuilles de corossolier dans l’eau tiède et les laver avec.

Les feuilles du corossolier sont fréquemment utilisées pour guérir les oreillons, les cas de nervosités ou d’insomnies.

Une infusion à base de feuilles de corossol et de miel permet de soulager la grippe.

Les feuilles du corossol constituent un remède pour soulager les maux de dos et sont bénéfiques pour traiter les rhumatismes l’eczéma ou encore l’arthrite.

Tous les pouvoirs de guérison reconnus au corossol sont décuplés dans ses feuilles. Consommer le corossol est bien, mais les feuilles issus du corossolier sont beaucoup plus utilisés en médecine douce.

Usages médicinaux du corossol
Sur le plan médicinal, le corossol permet de :
Soulager le stress : le corossol contient une quantité non négligeable de vitamine B1 et cette dernière aide à soulager le stress et renforcer les nerfs.

Renforcer le bon fonctionnement du cerveau : les vitamines B1 et B2 contenu dans le corossol sont des nutriments importants qui assurent le bon fonctionnement du cerveau. Ils contribuent également à améliorer la concentration et la mémoire.

Grâce à la vitamine C qu’il contient, le corossol favorise la production d’antioxydants dans le corps. Ce qui aide à lutter contre les effets des radicaux libres et à maintenir un certain nombre d’infections à distance.

Facilite la digestion : le corossol étant riche en fibres alimentaires, lorsqu’il est consommé frais, il aide l’appareil digestif et favorise le nettoyage du gros intestin et de l’intestin grêle. En outre les feuilles du corossolier peuvent remédier aux problèmes de vésicule biliaires, d’indigestion, de dysenterie, de diarrhée et de catarrhe. Il suffit de les prendre en infusion ou en thé.

La pulpe de corossol est un régulateur très efficace des fonctions de l’organisme. Sa consommation est recommandée aux personnes souffrant de maladies des voies respiratoires. De plus, il contribue au maintien du foie en bonne santé et aide à réguler le taux de sucre dans le sang. Il est donc favorable pour les personnes diabétiques.

Le corossol et le cancer
Des études font état d’un pouvoir guérisseur du corossol vis-à-vis des cancers en général. Dire qu’un malade atteint d’un cancer quelconque peut guérir rien qu’en mangeant du corossol serait une exagération. Il n’a pas été établi de façon claire que le corossol pouvait éradiquer les cancers mais il existe une relation entre les cellules de l’organisme et le corossolier et ses dérivées. Que ce soit le corossol, les feuilles ou l’écorce, ils sont efficaces pour combattre les cellules cancéreuses et faire avancer leur régression. Il est établi par ailleurs que le corossol permet de réduire les effets néfastes de la chimiothérapie. Il s’agit entre autres des vomissements, étourdissements et nausées. Les cancers concernés par ces effets sont principalement ceux des seins, des poumons, des ovaires, du foie, des intestins, pancréas.

Quelques précautions d’usage
Certes le corossol est un fruit et même un fruit très agréable mais son abus n’est pas sans conséquence sur l’organisme. Le corossol réagit comme un antimicrobien s’il est consommé à très haute quantité. Il peut causer des troubles gastriques et même modifier la flore intestinale. A cause de son action hypotensive et dilatatrice, il n’est pas indiqué pour les personnes ayant des problèmes cardiaques. Il est également déconseillé pour les femmes enceintes.
Il est important d’attirer l’attention sur l’impact puissant que peut avoir le corossol sur les cellules de l’organisme. Certains cas de consommations amènent à penser que le corossol peut provoquer chez certains des troubles semblables à la maladie de Parkinson. Les personnes atteintes de troubles liés à une dégénérescence des cellules nerveuses sont donc priées de s’abstenir de consommer le corossol ou toute autre dérivé.
En résumé, le corossolier est un arbre fruitier dont chaque partie est utile pour l’organisme humain. De l’écorce de l’arbre à la pulpe du fruit, le corossolier a toute sa place dans nos jardins ou potagers. Il permet de concocter des remèdes maisons très efficaces. Cependant sa consommation à l’excès peut avoir des effets ambivalents sur la santé. Le mieux serait de l’inclure dans vos salades de fruits ou dans vos desserts pour commencer. Petit à petit vous augmenterez les rations tout en observant strictement les retombées. Pour les femmes enceintes et les mères allaitantes, il est recommandé de se priver de ce délice tropical par précaution pour leur santé.